Catégories
4 - Méditation

Méditation dans l’esprit du zen 2022/2023

« Une seule chose à faire :

s’éveiller et aider les autres à faire de même. »

&

La séance hebdomadaire de Méditation dans l’esprit du zen reprendra le mardi 13 septembre 2022, à 19 H au Centre Louis Armand, salle 1-3.

L’affichette qui l’annonce reprend une série de dessins déjà présente sur volte-espace, notamment dans le billet Bonne résolution 2020 : méditer ! qui contient bien assez de commentaires :Insistons simplement sur deux points :

  • Aucun prétexte, aucun « trop … » ne tient : notre nature d’espace d’accueil illimité & inconditionnel est disponible en permanence, partout & tout le temps, sous des modalités diverses regroupées dans le tableau de « La voie plébéienne huit fois octuple ».
  • Trop vieux … ? Voilà ce qu’en dit Douglas :

« Non qu’il y ait un âge limite pour ce genre de vision (la septantaine peut être aussi propice que l’adolescence), mais, cela se comprend, plus un homme a cultivé l’image qu’il a de lui-même et affirmé sa personnalité (persona signifie masque), plus il lui est difficile d’y renoncer, de perdre la face et de disparaître. D’autre part, plus tôt on découvre l’absence de tête ou de visage, plus il y a de chances pour qu’on la prenne au sérieux et qu’on la pratique loyalement. »

Objections 1 – Extrait de « Vivre Sans Tête »

NB : « renoncer à sa personnalité, … perdre la face et  disparaître » me semble incorrectement traduit. Il s’agit de renoncer à attribuer la première voire seule place à cette personnalité périphérique, de la resituer dans un ensemble beaucoup plus vaste (Cf. carte ci-dessous). C’est l’illusion d’une personnalité séparée qui disparaît et c’est « un sage qui a pour corps l’univers entier » qui apparaît. Seul un fou estimerait ne pas gagner au change !

Mais plus l’on attendra, plus il sera difficile de redevenir pareil à un petit enfant, plus il sera difficile de se résoudre à accepter humblement la simplicité et l’évidence de Qui nous sommes vraiment, de notre « autoportrait ».

L’heure de la retraite constitue un moment-clé de l’évolution humaine (cf. sa conception traditionnelle dans « les 4 saisons de la vie ») et il est fort regrettable qu’il n’en soit aucunement question dans les débats qui agitent régulièrement la société française … et les autres.

L’exergue de Marie de Hennezel choisi pour l’atelier « Vieillir en pleine conscience » l’annonce clairement :

« Lorsque j’ai rencontré des personnes âgées lumineuses, j’ai pu mesurer à quel point cette vieillesse rayonnante était le fruit de tout un travail de conscience et de lucidité qui se prépare très en amont. »

&

« Le vieillard n’hésitera pas à interroger l’enfant de sept jours à propos du lieu de la Vie et il vivra. Beaucoup de premiers se feront derniers et ils seront un. »

Évangile de Thomas, logion 4

Cordialement

 

Par Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 62 ans, marié, deux fils.
La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi.
Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins.
La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.