Catégories
1 - Pratique de la Vision du Soi Fondamentaux Vision du Soi

Que voulons-nous ? – Thomas Merton

« Pourquoi nous efforçons-nous notre vie durant à être quelque chose que nous ne voudrions jamais être, si seulement nous savions ce que nous voulons ? Pourquoi perdons-nous notre temps à faire des choses qui, si nous nous arrêtions seulement à y penser, sont tout le contraire de ce pour quoi nous sommes faits ? »

« Nul n’est une île », Éditions du Seuil, 1956

&

“Why do we spend our lives striving to be something that we would never want to be, if only we knew what we wanted ? Why do we waste our time doing things which, if we only stopped to think about them, are just the opposite of what we were made for?”

« No Man is an Island » (1955)

Thomas Merton

Cordialement

 

Cette citation rejoint la question de la plupart des instructeurs spirituels à leurs « apprentis-disciples » : « que voulez-vous ? »

C’est ainsi la première que Svami Prajnanpad posa à Arnaud Desjardins. C’est aussi le sens de ce billet inspiré par Dorothée Werner …

Ne serions-nous pas « faits » pour « coïncider silencieusement » avec notre « autoportrait » ci-dessous ?

Ne serions-nous pas « faits » pour Voir que nous sommes la totalité de cette carte et pour Vivre à partir & en tant que cette Réalité ?

Nous ne sommes pas « faits » pour nous satisfaire de la seule zone périphérique « je suis humain », un espace réduit aux seules dimensions corps & mental, pour nous contenter misérablement de « trop peu » … Nous sommes la « Non-chose » centrale qui contient l’ensemble des « choses » périphériques … nous avons pour véritable corps l’univers entier.

&

Cette citation rejoint aussi les nombreuses occurrences de la question de Jésus dans divers évangiles :

« Que voulez-vous que je fasse pour vous ? »

[τι θελετε ποιησω υμιν ; Mattieu 20, 32 – τι θελετε ποιησαι με υμιν ; Marc 10, 36 – τι θελεις ποιησω σοι ; Marc 10, 51 – τι σοι θελεις ποιησω ; Luc 18, 41]

NB : dans trois d’entre elles, il est question d’aveugles qui, naturellement, demandent de re-voir. La Vision du Soi selon Douglas Harding propose aussi à qui le veut vraiment de Voir en plénitude … N’en croyez surtout pas un traître mot, essayez, vérifiez !

Par Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 65 ans, marié, deux fils, un petit-fils.
La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi.
Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins.
La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.