Catégories
6 - Lectures essentielles

Le mot Dieu – Etty Hillesum 121

« Je trouve le mot Dieu parfois si primitif, ce n’est en fin de compte qu’une métaphore, une approximation de notre aventure intérieure la plus grande et la plus ininterrompue ; je crois que je n’ai pas même besoin du mot “Dieu”, il me fait parfois l’effet d’un son originel et primitif. Une sorte de béquille. »

Etty Hillesum

22 juin 1942

« Ainsi parlait Etty Hillesum »

Arfuyen – 2020

« Ik vind het woord God soms zo primitief, het is toch maar een gelijkenis, een benadering van ons grootste en ononderbrokenste innerlijke avontuur, ik geloof, dat ik het woord “God” niet eens nodig heb, het komt me soms voor als een primitieve oer-klank. En hulpconstructie. »

 

Cordialement

 

NB : Etty Hillesum 121 signifie qu’il s’agit de la 121° « maxime de vie » de cet ouvrage qui en propose 228. Idem pour le n° 29 ci-dessous.

&

« Quand on a perdu son propre centre, tous les êtres et toutes les choses perdent aussi leur place et leur réalité. » (29)

Votre « propre centre » vous le connaissez déjà si vous pratiquez la Vision du Soi selon Douglas Harding. Sinon, j’espère que ces quelques citations d’Etty Hillesum vous encourageront à tenter l’aventure. C’est « le seul espoir ».

Ce livre est une petite merveille. Les éditions Arfuyen sont un trésor. Abonnez-vous à la Lettre du Lac Noir sans tarder.

Par Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 62 ans, marié, deux fils.
La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi.
Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins.
La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.