Catégories
4 - Transformation personnelle & sociale Fondamentaux Transformation personnelle & sociale

Bird on a wire – Birds on a Wire

Suite au dernier billet concernant Leonard Cohen et « l’accablement » associé, voici une vidéo assortie d’assez peu de commentaire … Elle date de plus de dix ans et l’expressivité du duo Rosemary Standley & Dom La Nena me semble avoir beaucoup progressé depuis. Mais comme il serait dommage d’ignorer leur reprise de cette chanson mythique, à l’origine de leur nom de scène, de leur choix d’une immense liberté artistique …

Alors Leonard, « unkind » et « untrue » … peut-être pas envers son public, mais envers quelques-unes des nombreuses femmes qui ont partagé sa vie, certes. Dommage que la beauté d’un chant puisse parfois être aussi cher payée …

 

&

Bird on a wire

Like a bird on the wire
Like a drunk in a midnight choir
I have tried in my way to be free
Like a worm on a hook
Like a knight from some old-fashioned book
I have saved all my ribbons for thee

If I, if I have been unkind
I hope that you can just let it go by
If I, if I have been untrue
I hope you know it was never to you

Like a baby, stillborn
Like a beast with his horn
I have torn everyone who reached out for me
But I swear by this song
And by all that I have done wrong
I will make it all up to thee
I saw a beggar leaning on his wooden crutch
He said to me, « You must not ask for so much »
And a pretty woman leaning in her darkened door
She cried to me, « Hey, why not ask for more? »

Oh, like a bird on the wire
Like a drunk in a midnight choir
I have tried in my way to be free
Like a worm on a hook
Like a knight from some old-fashioned book
I have saved all my ribbons for thee

 

Cordialement

 

« To be free … » : pas d’issue à cette puissante aspiration du désir humain dans la seule zone périphérique « je suis humain » du dessin ci-dessous : c’est assez difficile à entendre, je sais !

Le chemin de la liberté – de cette « vérité qui nous rendra libre » – passe, nécessairement, par le « Je Suis » central. Leonard s’y est lui aussi beaucoup intéressé, a cherché aussi bien dans le judaïsme que dans le zen et ailleurs … Il n’a malheureusement pas eu la chance de rencontrer la Vision du Soi selon Douglas Harding.

[και γνωσεσθε την αληθειαν και η αληθεια ελευθερωσει υμας]

Évangile de Jean 8, 32

Par Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 65 ans, marié, deux fils, un petit-fils.
La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi.
Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins.
La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.