Vivre à ciel ouvert – Conférence Paris jeudi 19 mars 2015

L’association « A Ciel Ouvert », qui édite la magnifique et magnifiante revue « Sources »,  organise une conférence/table ronde le jeudi 19 mars à 19h30 à l’espace BSA – 11/15 rue Courat – Paris 20e (métro Maraîchers et près du RER Nation).

« Vivre à ciel ouvert …
De la nécessité d’une spiritualité vivante

Elle est au cœur de toutes les traditions, mais la « laïcité » et l’hyper-rationalisme du monde moderne sont en train de l’étouffer. Pourtant la spiritualité donne sens à une vie humaine, l’alignant avec l’ensemble des lois de l’univers, et donne des fondements justes à une collectivité. Elle est la source de la sagesse. « Privé du Divin, l’homme est mutilé » répétait M. M. Davy. L’ouverture au divin nous donne accès à la dimension de la vie par laquelle on s’harmonise avec la nature, et avec les autres hommes. Elle est la racine d’un respect de la nature et d’une fraternité humaine naturels. Une vie ne peut s’accomplir que dans cette ouverture au divin, où l’on communie dans les attributs du divin, le sentiment d’être, la conscience pure et l’amour inconditionnel. »

Conférence/table ronde avec Marguerite Kardos, Pierre-Yves  Albrecht, Stan Rougier, Alain Chevillat.

Pas de réservation. Paiement sur place. Tarif : 12 €, budget réduit : 8 €

contact : Nadine Deswasière – 06 73 57 96 22
ndeswasiere@ethiconseil.fr

Merci de diffuser largement cette information.

&

Permettez-moi de rajouter à cette annonce quelques remarques, en lien avec l’actualité et avec la Vision du Soi selon Douglas Harding.

  • la spiritualité est nécessairement « vivante » : c’est l’Esprit (ou le mot que vous utilisez pour désigner ce mystère en-deçà du langage) qui donne la Vie en plénitude. Pas plus de spiritualité que de vie en boite ou congelée !
  • les traditions n’ont aucunement le monopole de la spiritualité. Il faut bien d’ailleurs reconnaître que la plupart ont assez mal « géré » ce cœur sans lequel elles ne sont rien. Voici deux logia bien frappés de l’Évangile de Thomas à ce propos :

« Jésus a dit : Les pharisiens et les scribes ont pris les clés de la connaissance, ils les ont cachées. Et ils ne sont pas entrés, et ceux qui veulent entrer ils ne les ont pas laissés (entrer). Mais vous, soyez prudents comme les serpents et candides comme les colombes. »

Logion 39

« Jésus a dit : Malheur à eux, les pharisiens, parce qu’ils ressemblent à un chien couché sur la mangeoire des bœufs : il ne mange pas ni ne laisse manger les bœufs. »

Logion 102

  • la laïcité est, malheureusement, revenu avec fracas sur le devant de la scène : pour moi, et j’espère pour quelques autres, il me semble qu’il n’y aura de sortie positive que vers le haut : la laïcité doit s’affirmer comme seul espace possible d’une spiritualité authentique
  • la spiritualité me semble moins « aligner la vie humaine avec l’ensemble des lois de l’univers » que l’ajuster à -, l’inclure harmonieusement, amoureusement, dans l’ordre – le rythme – de l’univers. Détail ? Pas sûr : cet « aligner » résonne un peu trop bureaucratiquement, voire martialement, à mes oreilles. Quand tout (ou presque) part a vau-l’eau, il convient d’être attentif à « donner un sens plus pur aux mots de la tribu ».
  • MarieMadeleineDavy
    Marie-Madeleine Davy 13/09/03 – 1/11/1998

    Est-ce que nos contemporains, juste après les assassinats de début janvier en France et dans un contexte de terrorisme quasi mondial, peuvent vraiment entendre cette superbe parole de Marie Madeleine Davy :

« Privé du Divin, l’homme est mutilé » … ?

  • Pour avoir lu quelques-uns de ses livres et l’avoir rencontrée, je connais le poids de toute la recherche et de la conviction sincère qu’il y a dans cette formule. Mais est-ce que l’ignorance et la confusion contemporaines ne braillent pas rageusement au contraire que « le divin est mutilant », qu’il faut le maintenir soigneusement en quarantaine en attendant sa disparition programmée … ?
  • Il me semble donc que si cette « ouverture » nécessite d’être mise en avant, soutenue, nourrie, … il convient d’être beaucoup plus discret – « prudents comme les serpents » – avec un « divin » qui, vous me pardonnerez l’expression, sent actuellement un peu le souffre !
  • L’ensemble du texte de présentation de cette conférence conserve tout son sens lorsqu’on en retire, et cette citation (Concernant l’Ouvert, il y en existe bien d’autres, du côté de Rilke et de Jean-Yves Leloup notamment), et ce mot trop clivant.
  • « Fraternité » est le mot clé de la joie et de l’avenir, et il n’y a aucun autre accès à la fraternité que l’ouverture à la spiritualité. Nous sommes condamnés à la spiritualité … ou au désastre.
  • Concernant « les attributs du divin », la discussion nous amènerait un peu trop loin, une autre fois …

 

La Vision du Soi me semble particulièrement pertinente pour à la fois proposer, et l’ouverture radicale (la racine, la fondation), et l’entière liberté de faire reposer dessus l’habillage religieux/culturel/philosophique/ … de votre choix. Sans confusion, simplement, concrètement, … Essayez !

 

Cordialement

 

by-nc-sa

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 4 - Transformation personnelle & sociale, Fondamentaux Transformation personnelle & sociale and taguée , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.