Le truc d’Ayrton Senna

ayrton-senna
Ayrton Senna – 21 mars 1960 – 1er mai 1994

Ayrton Senna da Silva est considéré comme l’un des plus grands pilotes de l’histoire de la Formule 1. Il remporta trois fois le titre de champion du monde en 1988, 1990 et 1991, après avoir gagné 41 grands prix et signé 65 pole positions.

Mon ami Alain Bayod, grand amateur de sports mécaniques et motard, avait autrefois attiré mon attention sur une déclaration très intéressante de ce pilote d’exception.

 

A la question :

« Lors des essais préliminaires à la course, qu’est-ce qui vous permet de vraiment savoir que vous êtes fin prêt ? »

Ayrton Senna a répondu en substance¹ :

« Lorsque je vois que je suis parfaitement immobile et que c’est le circuit qui défile à toute vitesse. »

NB : Le web propose quelques vidéos d’Ayrton Senna au volant, mais … :

  • soit elles sont de qualité très moyenne (Monaco 1991 par exemple)
  • soit elles mettent aussi en scène l’accident qui lui a coûté la vie le 1er mai 1994 à Bologne (Italie) lors du Grand Prix de Saint-Marin …

Il m’a donc semblé préférable de choisir celle qui suit pour essayer d’illustrer sa réponse. Enfilez donc votre casque et jouez le jeu !

 

 

Mais vous n’êtes pas obligé de vous lancer dans la course automobile pour faire cette expérience de l’immobilité foncière de Qui vous êtes vraiment, vraiment. Un peu d’attention lors d’un simple déplacement en voiture (comme relaté par la passagère du cinquième chapitre du Procès), en train, tram, bus, ou encore à vélo, à rollers, à skis, … peut amplement suffire.

Et si, au début, la vitesse du déplacement constitue une aide précieuse pour voir clairement que la Première Personne – notre vraie Nature – est l’immobilité même, ensuite, avec un peu d’attention et d’entraînement, il s’avère tout à fait possible de le constater même en marchant tranquillement².

A dire vrai, je pense même qu’il s’agit là de l’essence du kinhin, la méditation marchée du zen.

Mais comme d’habitude n’en croyez pas un traître mot, vérifiez par vous-même.

 

Cordialement

 

¹ – Je suis désolé de ne pas pouvoir vous proposer la réponse exacte et sa référence. Merci de me les faire parvenir si vous les connaissez.

Pour ceux que ce domaine intéresse, lire aussi cet entretien entre Ayrton Senna et Denis Jenkinson.

² – La disposition des lieux s’avère également plus ou moins favorable : c’est plus facile au début dans un tunnel, le long d’une allée plantée d’arbres, de poteaux ou de pylônes, dans un cloître ou, plus simplement, dans un long couloir, … L’idée consiste à s’entraîner systématiquement là où c’est facile, pour que ce soit ensuite mobilisable partout et toujours.

 

by-nc-sa

 

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

2 Responses to Le truc d’Ayrton Senna

  1. d'Aulan dit :

    Bonjour Jean Marc,
    J’espère que ce petit mot te trouvera en bonne forme au delà de ton visage…!

    J’aimerai te parler d’un projet au sujet de Douglas, et aimerai que tu me contactes lorsque tu auras un petit moment.

    Bien à toi,

    Jean

    Bien à toi,

    Jean

    • Salut Jean,

      J’espère aussi que tout va bien du coté de ce merveilleux Domaine du Taillé. J’ai pensé à lui, et à toi qui l’incarne désormais, en numérisant cet été les cassettes d’ateliers de Vision du Soi & Sans Tête : plusieurs séries se déroulent au Taillé.
      Cf. Trésor : http://volte-espace.fr/tresor/

      Et oui : en-deçà du visage humain, de retour au sein de ce visage originel que je n’ai jamais quitté autrement qu’en illusion, je suis en forme d’univers … Ce n’est parfois pas des plus confortables par les temps qui courent.

      Au fait, et même si ce n’est sans doute pas trop ton truc non plus, tu as essayé celui d’Ayrton Senna ?

      Je t’embrasse et te contacte par courriel.

      Amitiés

      Jean-Marc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *