Catégories
4 - Transformation personnelle & sociale Fondamentaux Transformation personnelle & sociale

The bells of gethsemani – Joan Baez & Thomas Merton)

En faisant quelques recherches wouèbe à propos de « zen et christianisme », je découvre une sympathique proximité que j’ignorais entre Joan Baez et Thomas Merton« Brother Louis » – initiée et développée à l’occasion de leur lutte non-violente contre la guerre du Vietnam.

Ainsi que cette chanson : mais comme il semble impossible de l’intégrer proprement ici … cliquez donc sur « Regarder sur youtube » ! A priori ça marche.

The bells of gethsemani

(Music by Joan Baez, Words by Thomas Merton)

Sweet brother, if I do not sleep

Mon doux frère, si je ne dors pas

My eyes are flowers on your tomb

Mes yeux sont des fleurs sur ta tombe

And if I cannot eat my bread

Et je ne peux pas manger mon pain

My fasts shall live like willows where you died

Mes jeûnes vivront comme les saules où tu es mort

If in the heat I find no water for my thirst

Si dans la chaleur je ne trouve pas d’eau pour ma soif

My thirst shall turn to springs for you, poor traveler

Ma soif se transformera en sources pour toi, pauvre voyageur

Come, in your labor find a resting place

Viens, et dans ton effort trouve un lieu de repos

And in my sorrows lay your head

Et sur ma peine pose ta tête

Brother, take my life and bread

Frère, prends ma vie et mon pain

And buy yourself a better bed

Et achète-toi un meilleur lit

Take my breath and take my death

Prends mon souffle et prends ma mort

Buy yourself a better rest beneath the bells of Gethsemani

Achète -toi un meilleur repos sous les cloches de Gethsémanie

When all the men of war are killed

Quand les guerriers sont tués

And flags have fallen into dust

Et les drapeaux tombés en poussière

Your cross and mine will tell men still

Ta croix et la mienne diront encore aux hommes

He died on each for both of us

Il est mort sur chacun de nous pour nous deux

That we might become the brothers of God

Afin que nous devenions frères de Dieu

And learn to know the Christ of burnt men

Et que nous connaissions le Christ des hommes brûlés

And the children are ringing the bells of Gethsemani

Et les enfants sonnent les cloches de Gethsémanie

For in the wreckage of your April Christ lies slain

Car dans les ruines d’avril gît le Christ massacré

He weeps in the ruins of my spring

Il pleure sur les ruines de mon printemps

The money of whose tears shall fall

L’argent de ces larmes tombera

Into your weak and friendless hand

Dans ta main faible et esseulée

And buy you back to your own land

Et te ramènera sur ta terre

The silence of whose tears shall fall

Le silence de ces larmes tombera

Like bells upon your alien tomb

Comme des cloches sur ta tombe étrangère

Hear them and come, they call you home

Entends les et viens, elles t’appellent

And the children are ringing the bells of Gethsemani

Et les enfants sonnent les cloches de Gethsémanie

Yes, if they had been there

Oui, s’ils avaient été là

They would have taken that crown of thorns from his hair

Ils auraient enlevé cette couronne d’épines de ses cheveux

And stayed for a while in that place of despair

Et seraient restés un peu en ce lieu de désespoir

Ah, but what do I see, my brother is there

Ah, mais que vois-je, mon frère est là

And he’s ringing the bells of Gethsemani

Et il sonne les cloches de Gethsémanie

 

Cordialement

 

Cf. aussi : « Joan Baez, Ira Sandperl, and Thomas Merton’s Non-Violent Activism » Par Thomas Spencer.

La photo de Joan Baez à 3’50 est superbe … ! Mais une photo de Thomas Merton, au minimum, n’aurait pas été de trop dans cette vidéo …

Par Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 65 ans, marié, deux fils, un petit-fils.
La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi.
Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins.
La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.