Catégories
6 - Lectures essentielles

Écouter au dedans – Etty Hillesum 193

« “Écouter au-dedans” [Hineinhorchen], je voudrais trouver, pour le dire, une bonne expression hollandaise. En fait, ma vie n’est qu’une perpétuelle“écoute au-dedans” de moi-même, des autres, de Dieu. Et lorsque je dis que “j’écoute au-dedans”, en réalité c’est Dieu en moi qui “écoute au-dedans”. Ce qu’il y a de plus essentiel et de plus profond en moi écoute ce qu’il y a de plus essentiel et de plus profond en l’autre. De Dieu à Dieu. »

Etty Hillesum

17 septembre 1942

« Ainsi parlait Etty Hillesum »

Arfuyen – 2020

« “Hineinhorchen”, ik wilde dat ik daar een goede hollandse uitdrukking voor kon vinden. Eigenlijk is mijn leven een voortdurend “Hineinhorchen”, in mijzelf, in anderen, in God. En als ik zeg : ik “horch hinein”, dan is het eigenlijk God in mij, die “hineinhorcht”. Het wesenlijkste en diepste in mij dat luistert naar het wesenlijkste en diepste in de ander. God tot God. »

Cordialement

 

NB : Etty Hillesum 193 signifie qu’il s’agit de la 193° « maxime de vie » de cet ouvrage qui en propose 228. Idem pour le n° 29 ci-dessous.

« De Dieu à Dieu. » Ou comme le montre la carte ci-dessous, de « Je Suis » à « Je Suis ». Il s’agit de la même expérience … « tout le reste n’est que de l’information ». C’est complètement fou : cette dimension centrale n’existe tout simplement pas pour la plupart, alors que c’est le seul endroit où nous pouvons vraiment être en communion, la seule expérience que nous pouvons réellement partager …

&

« Quand on a perdu son propre centre, tous les êtres et toutes les choses perdent aussi leur place et leur réalité. » (29)

Votre « propre centre » vous le connaissez déjà si vous pratiquez la Vision du Soi selon Douglas Harding. Sinon, j’espère que ces quelques citations d’Etty Hillesum vous encourageront à tenter l’aventure. C’est « le seul espoir ».

Ce livre est une petite merveille. Les éditions Arfuyen sont un trésor. Abonnez-vous à la Lettre du Lac Noir sans tarder.

Par Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 62 ans, marié, deux fils.
La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi.
Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins.
La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.