Et après les jeux ? – Eric Berne

 

« Le sombre tableau brossé dans la première et la seconde partie de ce livre [« Des jeux et des hommes »¹], où la vie humaine apparaît surtout comme une façon de passer le temps jusqu’à l’arrivée de la mort, ou du père Noël, sans guère la possibilité de choisir ce que l’on va faire au cours de cette longue attente est un lieu commun, mais non la réponse définitive.

Pour certains êtres fortunés², il existe quelque chose qui transcende toutes les classifications du comportement, et c’est la conscience ; quelque chose qui domine la programmation passée, et c’est la spontanéité ; quelque chose qui donne plus de satisfaction que les jeux, et c’est l’intimité.

Mais ces trois facultés peuvent être effrayantes, et même périlleuses, pour ceux qui ne sont pas prêts. Peut-être vaut-il mieux qu’ils en restent où ils sont, à chercher leurs solutions dans les techniques populaires d’action sociale, telle que « la vie ensemble ». Cela peut signifier qu’il n’y a pas d’espoir pour la race humaine ; mais il y a de l’espoir pour les individus qui la composent. »

Eric Berne³

Berne

Cordialement

¹ – « Des jeux et des hommes – Psychologie des relations humaines », aux éditions Stock. Traduction de « Games people play », 1964.

NB : pour plus de lisibilité, j’ai scindé en trois parties ce paragraphe continu du livre.

² – La fortune sourit aux audacieux … à condition de disposer d’un peu de méthode.

Je vous souhaite donc d’avoir l’audace de participer à un atelier de Vision du Soi selon Douglas Harding.

³ – Eric Berne est le fondateur de l’analyse transactionnelle. Cette approche créative regorge d’outils simples et utiles, sans doute plus largement diffusés et commentés que réellement utilisés. Mais il me semble que l’état « adulte » qu’il décrit demeure un état du « moi ». Nous restons là dans le domaine de la psychologie et du développement personnel.

Douglas a écrit un article, « Le jeu du masque » qui a été publié en avril 1967 par le Bulletin de l’Association Internationale d’Analyse Transactionnelle. Une version condensée de cet article compose le chapitre six de  « Vivre Sans Tête » . Je reviendrai sur les liens entre ces deux recherches dans au moins un article ultérieur.

bernePrinceGrenouille

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *