SPP25 : La Science-1 donne un sens à l’univers

«Dans la mesure où la Science-3 est fidèle à elle-même et rigoureusement objective, rejetant toute subjectivité comme vague ou mystique ou mythique (0), elle se retrouve face à un monde dénué de sens, une rencontre fortuite d’atomes, un univers fermé¹ dans lequel tous les événements sont liés les uns aux autres en dépendance mutuelle, et où l’on ne peut trouver aucune brèche dans laquelle l’esprit, la conscience ou une intention² puissent s’insinuer, encore moins influencer la succession implacable des événements purement physiques. Dans cet univers, la vie est un accident rare, bref et insignifiant, et l’esprit (s’il est tant soit peu reconnu) un simple sous-produit de forces aveugles, une sorte de phosphorescence occasionnelle, un épiphénomène. En principe, tout est expliqué sans l’hypothèse de la conscience.

[…]

La Science-1 remédie à la déficience. L’univers dans lequel je me trouve est chargé de sens, parce qu’en fait je le trouve en moi, et je suis son sens. Cet univers se présente à, se produit dans et est issu de ce Vide que je suis ici et qui m’unit à toutes choses, quelles qu’elles soient³. Pour moi donc, en tant que Première Personne, il n’existe aucune vraie 3° personne, aucun corps intrinsèquement opaque, aucun objet qui ne soit basé sur le Vide, et donc rien qui ne soit moi-même. Ainsi le monde ne contient pas le moindre atome qui me soit étranger, rien qui doive m’effrayer, et en vérité aucune créature dont je puisse me passer et me désintéresser. Il ne s’agit pas de prendre ses rêves pour la réalité, mais simplement de voir ce qui est, honnêtement. »

 

Cordialement

 

0 – Ce texte de Douglas Harding date de presque un demi-siècle, mais le scientisme de l’époque, déjà surpuissant, ne s’est-il pas encore renforcé depuis ? Aujourd’hui tout est explicable … par les gènes, par les bits, par « l’intelligence artificielle » … et surtout par l’argent & le pouvoir que permet de produire cette version si unilatérale, si réductrice de la Science-3.

Ce divorce objets/Sujet, Science-3/Science-1 constitue sans aucun doute le comble de l’ignorance et il est porteur de violence et de désastres … déjà bien présents dans nos sociétés. Nous étions pourtant prévenus depuis longtemps :

“Science sans conscience n’est que ruine de l’âme”.

« Pantagruel »

François Rabelais

J’espère que les quelques extraits commentés de « la Science de la Première Personne » présentés ici vous convaincront que la Science-1 est d’une précision et d’une rigueur totales, et qu’elle constitue une source infinie d’applications concrètes. Ces deux propositions étant considérables, n’en croyez pas un traître mot … essayez la Vision du Soi, vérifiez sa pertinence !

Dans la continuité de ce thème du scientisme, et plus exactement de la « scientocratie », je me permets de vous renvoyer à « La Grande Implosion » de Pierre Thuillier.

« La superstition scientifique apporte avec elle des illusions si ridicules et des conceptions si infantiles que, par comparaison, le superstition religieuse elle-même en sort ennoblie. »

Antonio Gramsci

Rappel : la Première Personne compte toujours à partir de 0, moyen habile (upaya) de, notamment, transformer les groupes de quatre personnes en groupe de trois … De réduire à néant le concept erroné d’« environnement ». De commencer à échapper à la « contagion mimétique » (René Girard) d’un face-à-face … aussi impossible que nuisible. Essayez, vérifiez … n’en croyez pas un traître mot !

¹ – Cet « univers fermé » peut évoquer bien des images … J’en profite pour citer à nouveau ce que Christian Bobin dit du « monde » dans « Le Très-Bas » :

« Le monde veut le sommeil. Le monde n’est que sommeil. Le monde veut la répétition ensommeillée du monde. … Le monde n’imagine pas d’autre fin que la mort, cette extase du sommeil, et il considère tout à partir de cette fin. … L’enfant va à l’adulte et l’adulte va à sa mort. Voilà la thèse du monde. Voilà sa pensée misérable du vivant : une lueur qui tremble en son aurore et ne sait plus que décliner. C’est cette thèse qu’il te faut renverser. »

La Vision du Soi fait partie des très bons outils pour renverser cette thèse absurde et si communément partagée. Elle permet de replacer sur « le terrain solide du voir » l’antidote à cette clôture du monde sur lui-même, à cet enfermement, à cet enfer … :

« Mais l’amour veut l’éveil. L’amour est l’éveil chaque fois réinventé, chaque fois une première fois. »

Peut-être même bien le seul antidote :

“But love is the only engine of survival”

« The future »

Leonard Cohen

² – « Conscience, esprit, intention … » : si vous souhaitez voir clairement à quel point le mot « esprit » a été malmené et dévoyé au cours de sa longue histoire, une bonne solution consiste à lire « Corps Âme Esprit » de Michel Fromaget, que les éditions Almora viennent de rééditer.

NB : ce dessin de Douglas ne figure pas dans le texte d’origine, mais il me semble constituer une excellente transition entre les deux paragraphes.

³ – A cet endroit du texte se trouve un renvoi vers les trois citations ci-dessous :

« Celui qui voit clairement que, tout en traitant les choses comme des choses, il est lui-même non chose – comment pourrait-il se contenter de gouverner les centaines de clans de ce monde ? … Il en est l’Unique Propriétaire. »

Chuang-Tzu

« Plus, plus ! Est le cri de l’âme qui est dans l’erreur. L’homme ne saurait se contenter de moins que Tout. » (4)

[William] Blake

« Les maîtres Zen sont totalement identifiés avec la Nature. » (5)

D.T. Suzuki

Précision importante : « Les citations des mystiques et maîtres … ne font pas partie de la démonstration présente et … ne sont certainement pas présentées comme faisant autorité. Elles sont seulement destinées à illustrer l’ancienneté et l’universalité de la Science – 1. Le Savant – 1 vérifie les écritures par l’expérience, et non l’expérience par les écritures.« 

Cette proposition a été développée par David Lang dans son texte : « Les experts ont-ils bien pigé le truc ? »

4 – Citation d’une pertinence fabuleuse qui nécessiterait d’être commentée de façon soutenue … Plus tard !

5 – Je ne suis pas sur que le mot « identifiés » traduise au mieux cette expérience. « Totalement Un », « totalement non-deux », me sembleraient plus appropriés … Seuls des poèmes peuvent convenir.

Rappel : « La Science de la Première Personne – Principes, Pratique et Potentiel »  – Éditions Dervy 1998

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *