Le Procès … – Témoin à charge n° 22, le zoologiste

« L’illusion principale de l’homme, c’est qu’il est seulement un homme.

Le schéma indique ce que l’on voit lorsque l’on se dirige vers ce point qui est le centre de moi-même, comment un étranger me perçoit lorsqu’il s’approche de moi en partant de très loin. Parti du vide où il n’y a absolument rien sinon un point d’interrogation, il voit une galaxie, puis un système solaire, puis une planète, ensuite un continent, un pays, une ville et une maison (ces quatre derniers ne sont pas représentés), enfin un homme …, une cellule, un atome, une particule, et finalement il ne reste plus rien du tout, rien qu’un point d’interrogation.

[…]

Ainsi, ces objets périphériques sont ce dont j’ai besoin, comment je me ressens et comment les autres me voient. D’autre part, cette Non-chose Centrale, cette Conscience Éveillée, cette Capacité qui enregistre les choses et s’unit à elles, c’est ce que je suis. Ce petit bonhomme là-bas dans le miroir n’est que l’un de mes multiples déguisements. Cette seconde/troisième personne qui dit : « Je suis John a-Nokes », c’est mon apparence préférée, celle que l’on perçoit à deux mètres de moi. Mais à zéro centimètre, je suis la Première personne qui dit « JE SUIS ».  La différence entre ce Noyau et ces objets périphériques est aussi totale que leur indivisibilité.

[…]

A vrai dire, il n’y a qu’un seul Sujet, une seule Première Personne, un seul JE SUIS au cœur de toutes ces incarnations si différentes et apparemment séparées. Et c’est celui qu’en ce moment même et ici même je vois en dirigeant simultanément mon regard vers l’intérieur et vers l’extérieur.

« Ne contemple que l’Unique dans tous les êtres. »

Kabir

 

L’histoire intérieure de tous les êtres est la même, quel que soit leur rang. Lorsque je tourne mon regard vers l’intérieur, je suis ce que tous sont intrinsèquement.

Je suis Non-chose, rien, et je ne peux pas descendre plus bas que cela, n’est-ce pas ? Et donc je suis Toutes-Choses, et je ne peux pas monter plus haut, n’est-ce pas ? Je ne vous demande pas de croire cela mais de  le voir.

Aussi n’est-ce pas à la légère mais de tout mon cœur que je dis à tous les êtres : Ici, au plus profond de moi-même, en tant que Qui je suis vraiment, vraiment, je suis Celui que vous êtes vraiment, vraiment. »

 « Si je me connaissais aussi intimement que je le devrais, je connaîtrais parfaitement toutes les créatures. »

Maître Eckhart

 

Un bien beau chapitre, qu’il convient de fêter dignement avec notre ami le pianiste.

 

Cordialement

 

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi, Harding Douglas, VOLTE & ESPACE and taguée , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.