A propos de Leonard Cohen

J’apprécie les poèmes & musiques de Leonard Cohen¹ depuis fort longtemps, bien avant de savoir que cet homme étonnant faisait lui aussi partie de la petite communauté des êtres « en recherche »².

Bien avant de savoir qu’il s’intéresse au bouddhisme depuis les années soixante-dix.

Bien avant de savoir qu’il avait partagé la vie de la communauté zen de Mount Baldy de 1994 à 1999, et qu’il y avait été ordonné moine en 1996 sous le nom de « Jikan », ce qui signifie « le silencieux ». C’est assez bien vu si l’on considère qu’un bon nombre de ses chansons est habité par une rare qualité de silence …

Bien avant de savoir qu’il s’était ensuite intéressé de très près à l’enseignement de Ramesh Balsekar.

Et ce tout en conservant sa fidélité au judaïsme : « I’m not looking for a new religion. I’m quite happy with the old one, with Judaism. » (Référence)

 

Je suis donc heureux de vous offrir cette photo d’un Leonard « sans tête », c’est-à dire tel qu’il se perçoit lui-même. Elle figure sur sur son site officiel, et je me suis contenté de la remettre à l’endroit, c’est-à-dire très exactement à l’envers ! (NB : impossible de suivre si vous ne faites pas vous-même l’expérience !)

 

LeonardCohenHeadless2
Leonard Cohen
Tel qu’en lui-même enfin l’éternité le change …

 

Et je suis heureux de vous indiquer le lien vers une chanson qui est aussi tout un programme : « Going home » !

Rentrer à la « maison », retourner consciemment à l’endroit que nous n’avons jamais quitté, Ici au centre, c’est si simple, concret, évident … avec quelques expériences de Vision du Soi. Mais, comme d’habitude, n’en croyez pas un mot, vérifiez par vous-même ce qu’il en est.

La Vision du Soi selon Douglas Harding propose de réaliser un « objectif » profondément traditionnel (« Old ideas », en quelque sorte) avec une pédagogie résolument moderne, dé-mythologisée, dé-dogmatisée, (« New skin for the old ceremony »).

 

Cordialement

 

¹ – Le lien renvoie vers le site officiel de Leonard Cohen, sur lequel de superbes vidéos sont accessibles.

Mais la toile offre quelques autres sources utiles : notamment ce site francophone , la page wikipedia, la même en anglais, nettement plus étoffée, et cette véritable mine d’or.

² – Mais tous les êtres humains sont en recherche me direz vous. C’est vrai, … c’est peut-être pourquoi il y a finalement si peu de véritables êtres humains sur cette terre, et que la situation générale est ce qu’elle est … En dépit des apparences, la plupart d’entre nous se contentent de si peu, surtout dans nos pays dits « développés ».

NB: je n’ignore pas les remous autour des personnes de Joshu Sazaki Roshi et de Ramesh Balsekar … C’est à mon avis une preuve supplémentaire de l’immense intérêt de la Vision du Soi : l’essentiel est rendu accessible d’emblée, rapidement, simplement, concrètement. Et les moyens d’y revenir à volonté également. Il n’y a aucune nécessité de demeurer de longues périodes auprès d’un enseignant révéré, … avec tous les risques que cela peut comporter parfois. « La chair est faible hélas … »

by-nc-sa

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.