Zazen lave plus blanc – Jacques Brosse

« J’entre ici¹ la tête pleine ; quand j’en sors, elle est vide et claire² ; enfin je vois le monde.

Zazen lave plus blanc³. »

Jacques Brosse

« Satori – Dix ans d’expérience avec un maître zen (4) »

Chapitre « Les marges du zen – IX »

11 décembre

Au Dojo

BrosseArbre
Jacques Brosse

Cordialement

¹ – « Au Dojo », et plus exactement au zendo, l’endroit où se pratique, traditionnellement, zazen. Mais il va bien entendu de soi que zazen peut se pratiquer partout. Tout lieu est en puissance un zendo.

² – Le récit de mon expérience personnelle pourrait être le suivant :

  • Lorsque je me compose une tête – à l’aide de la mémoire, de l’imagination, d’un miroir ou de ce que me racontent d’autres personnes –  je ne vois que « mon » monde.
  • Lorsque je vois, sur l’évidence de l’instant présent, que je n’ai pas de tête Ici au Centre, je suis enfin en mesure de voir le monde, de voir que Je Suis espace d’accueil illimité et inconditionnel pour le monde, que Je Suis le monde …

Cf. aussi quelques compléments dans « Méditer ». (NB : ce texte date de 15 ans …)

Ce que nous dit ici Jacques Brosse rejoint une pensée d’Héraclite – pas particulièrement rassurante ! – considérant que seuls les éveillés vivent dans un seul et même monde.

³ – En réalité Zazen lave même plus blanc que blanc, puisqu’il reconduit au cœur de la transparence parfaite, immaculée … Là, au Centre, il n’y a pas plus de blanc que de noir, mais la capacité d’accueillir une richissime palette de couleurs en périphérie.

Cependant tout ce qui précède ce ne sont que des mots, ceux de Jacques Brosse, un expert, et les miens, plus modestes. Ce qui seul compte c’est votre expérience, de la méditation et & ou de la Vision du Soi selon Douglas Harding.

Il s’agit au fond de la même expérience, mais la deuxième approche peut apporter beaucoup à la première. N’en croyez pas un traître mot … Essayez, vérifiez !

4 – Il s’agit de Taisen Deshimaru.

Aux éditions Albin Michel, collection Spiritualités Vivantes – 1° édition 1976 – Un livre intensément vivant, même si Jacques Brosse n’a cessé d’affiner la formulation de son expérience du zen au cours des années suivantes et jusqu’à sa mort.

 

Cordialement

 

by-nc-sa

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *