Catégories
4 - Transformation personnelle & sociale Fondamentaux Transformation personnelle & sociale

Yiddish – Nurith Aviv

Dans le prolongement du précédent billet, voici l’annonce d’un nouveau – et certainement passionnant – documentaire de Nurith Aviv : « Yiddish ».

 

Cordialement

 

Sur volte-espace : « Annonces » de Nurith Aviv

NB : Comme c’est souvent le hasard qui conduit sur un des milliards de billets de blogs du wouèbe, je vais, pour une fois, me contenter de recopier la fin du précédent.

Le dernier texte du recueil « Rez de chaussée » écrit par Erri De Luca s’intitule : « Je suis de nouveau là ». Quelques extraits de ce compte-rendu de voyage à Auschwitz et Birkenau :

« … Je pris le chemin entre les blocs, j’entrai dans l’obscurité de certains étages souterrains, sourds aux saisons. Dehors, c’était le printemps, là-dessous il y avait l’hiver perpétuel que seuls les hommes savent construire. …

Ich bin wieder da, je suis de nouveau ici, pensai-je sous la potence de Rudolf Höss [commandant du camp] : me voici à nouveau, commandant, je porte ta pancarte gravée dans ma tête, c’est mon drapeau et ton échec. Le peuple que tu voulais effacer a réussi à crier hors des livres jusqu’aux oreilles d’un étranger, né après et loin. Je suis dans l’écho de ce cri, c’est la raison pour laquelle « je suis de nouveau là », même si c’est la première fois. …

Je revins en Italie et n’écrivit pas une ligne. Je me procurai une grammaire, un vocabulaire de yiddish et je commençai. Aujourd’hui je lis lentement des pages d’Isaac Singer dans cette langue-mère brûlée. Un jour elle renaîtra, cela commencera sûrement par les chansons et alors il y aura aussi un Napolitain, au moins un, pour les chanter. »

Corriere della Sera, 1995

Rivages Poche n° 191

Site de la maison de la culture yiddish

« Une langue poème », émission Talmudiques du 8 mars 2020.

Comment dire … ? La Vision du Soi selon Douglas Harding n’est pas la plus mauvaise façon de sortir de « l’hiver perpétuel que seuls les hommes savent construire ». Essayez, vérifiez !

Par Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils.
La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi.
Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins.
La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.