Un « Matin d’été » sur France Culture

« La télévision, c’est le monde qui s’effondre sur le monde, une brute geignarde et avinée, incapable de donner une seule nouvelle claire, compréhensible. »

Cette phrase de Christian Bobin résume assez bien son beau texte : « Le mal »

Le 10 juillet 2014 entre huit et neuf heures, c’est sur France Culture² que « le monde s’effondre sur le monde » : après une séquence d’information particulièrement dense et dramatique sur les « événements » israélo-palestiniens – une nuit d’affrontements, de tirs de roquettes et de bombardements ayant causé au moins une soixantaine de morts – et la quasi-générale absence de réaction de la communauté internationale devant cette n-ième guerre, nous passons sans la moindre transition, brutalement, à la commémoration du cinquantenaire de « A love supreme » de John Coltrane³

A dire vrai, j’ignore quelle est la juste manière de « traiter l’information », ni s’il en existe une pour traiter l’imbroglio israélo-palestinien, mais, comme Christian Bobin, je suis persuadé que celle qui m’a été imposé ce matin là constitue le symptôme d’une grave maladie qui nous déshumanise chaque jour un peu plus. Et je regrette que France Culture  participe aussi à cette contamination.

Peut-être … peut-être faudrait-il que les médias, pour cesser d’être des « merdiers », un matin comme celui-là aient le courage  de mixer du silence, des extraits de « A love supreme » et des paroles de paix … tout simplement.

 

 

Cordialement

 

¹ – « Le Mal », extrait de « L’Inespérée » (1994). Texte intégral repris sur ce site … pour faire savoir à quel point lire Christian Bobin est vital.

² – Et il ne s’agit pas d’une question de personne : Marc Voinchet, le journaliste responsable du sept/neuf aurait sans doute procédé de même, sans plus « d’élégance paisible ».

³ – Le site officiel de John Coltrane.

« My goal is to live the truly religious life, and express it in my music. If you live it, when you play there is no problem because the music is part of the whole thing. » Nous ne sommes décidément pas très loin de la Vision du Soi selon Douglas Harding.

Je profite de l’occasion pour indiquer le lien vers le site d’Alice Coltrane et celui de Ravi Coltrane.

Leur album « Translinear light » mérite d’être écouté, écouté, écouté, …

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils.
La lecture de « La philosophie éternelle » d’Aldous Huxley m’oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi.
Mon parcours intérieur emprunte d’abord la voie du yoga, puis celle de l’enseignement d’Arnaud Desjardins.
La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d’accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.

Cette entrée a été publiée dans 4 - Transformation personnelle & sociale, Fondamentaux Transformation personnelle & sociale and taguée , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *