Catégories
1 - Pratique de la Vision du Soi Fondamentaux Vision du Soi

SPP7 : La Science-1 découvre sans intermédiaire

« …

La Science-1 souffre d’un autre handicap : comme l’observateur est toujours à une certaine distance (0) de son matériau, il doit se fier à un troisième larron, un intermédiaire de nature douteuse, un système de communication faillible, un véhicule certainement très différent du message – comme la lumière, ce système ondulatoire compliqué dans l’espace, que l’atmosphère, la vapeur d’eau, la poussière, les particules ionisées, etc ., rend plus complexe encore. Si bien que ce qui arrive chez le Savant-3 c’est, dans le meilleur des cas, une version du message initial vieillie et marquée par le voyage.

La solution idéale, la seule garantie réelle contre toute distorsion serait l’absence de tout intermédiaire, l’observé coïncidant avec l’observateur, ne laissant ainsi aucune place à l’erreur dans la transmission de l’information de l’un à l’autre. Seule la Science-1, dans laquelle objet et Sujet ne font qu’un, se conforme à cet idéal, ou s’en approche de très près¹. »

 

Cordialement

 

0 – Le documentaire « Les puissances de dix » permet de bien se rendre compte de cette notion de distance dans l’observation.

Les éditions Belin ont publié en 1998 l’ouvrage « Les puissances des dix – Les ordres de grandeur dans l’Univers », reprenant les images les plus belles et les plus frappantes du film ci-dessus.

« Ce livre est à la fois un atlas de l’univers et un guide précieux pour le comprendre. En 42 étapes richement illustrées, il fait voyager le lecteur de l’infiniment grand – plus d’un milliard d’années-lumière – , jusqu’à l’infiniment petit, au-delà du cent-milliardième de millimètre. Ce parcours du macrocosme au microcosme nous aide à comprendre et surtout à voir ce qui constitue l’Univers des Sciences actuelles, depuis les comètes et les galaxies les plus éloignées jusqu’aux mystères les plus cachés des atomes, des noyaux et des quarks. Il révèle ainsi ce qui fait l’unité des sciences modernes, de l’astronomie physique à la physique des particules subatomiques. Ce livre met à la portée du lecteur les découvertes les plus extraordinaires de la science aujourd’hui. »

Rappel : la Première Personne compte toujours à partir de 0, moyen habile (upaya) de, notamment, transformer les groupes de quatre personnes en groupe de trois … Et également de réduire à néant le concept erroné d’« environnement ».

¹ – A cet endroit du texte se trouve un renvoi vers les trois citations ci-dessous :

« Qui est donc celui qui répète le nom du Bouddha² ? Nous devrions essayer de découvrir d’où vient ce Qui et à quoi il ressemble. »

Hsu-Yun

« Dans le Fondement de l’Être où il demeure, le contemplatif plein d’amour ne voit et ne sent rien qu’une Lumière incompréhensible ; et à travers cette Nudité simple qui enveloppe toutes choses, il se trouve, il se sent être cette même Lumière par laquelle il voit, et rien d’autre. »

Ruysbroeck

« Que le sujet et l’objet soient unis si étroitement que le vent ne puisse passer entre eux. »

Wu-Men

Précision importante : « Les citations des mystiques et maîtres … ne font pas partie de la démonstration présente et … ne sont certainement pas présentées comme faisant autorité. Elles sont seulement destinées à illustrer l’ancienneté et l’universalité de la SCIENCE – 1. Le SAVANT – 1 vérifie les écritures par l’expérience, et non l’expérience par les écritures.« 

Cette proposition a été développée par David Lang dans son texte : « Les experts ont-ils bien pigé le truc ? »

² – Est-il besoin de redire ici que rabâcher le nom du Bouddha, de Jéhovah, du Christ, d’Allah, ou de dieu sait qui d’autre … ne sert à rien, sauf peut-être à abrutir le répétiteur.

La seule chose qui compte c’est de découvrir son identité centrale d’espace d’accueil illimité et inconditionnel. Si peu de gens essayent vraiment, alors que c’est devenu si simple, si concret, si joyeux, avec la Vision du Soi selon Douglas Harding ! Mais il est vrai également que ce n’est pas si facile. Essayez, vérifiez.

Rappel : « La Science de la Première Personne – Principes, Pratique et Potentiel »  – Éditions Dervy 1998

 

Par Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils.
La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi.
Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins.
La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.