SPP35 : La Science-1 est spontanément appliquée

« La Science-3 étudie en profondeur les choses qui composent le monde, …

La Science-1 va encore plus loin, elle va jusqu’au Cœur même des choses et découvre le Secret central lui-même, qui seul est parfaitement pratique, incapable de mauvais usage ou mauvaise application, et peut être mis en œuvre immédiatement (0). …

Je découvre que, lorsque je vois clairement Qui voit¹, il n’est pas nécessaire – il est même fatal pour cette vision – de s’inquiéter de ce qu’il faut dire ou faire, penser ou ressentir : l’expression idoine de la Première Personne se fait naturellement, spontanément, selon les circonstances. Le résultat est imprévisible. Si cela paraît peu conventionnel, fou, choquant ou même odieux selon les normes de la troisième personne, on n’y peut rien. A long terme, c’est ce qui était nécessaire. Je sais attendre, mais je n’hésite plus. Et quand le besoin s’en fait vraiment sentir, ce qui est juste est fait. …

Si on a l’impression que je vis selon certains principes, c’est un point de vue purement accidentel et extérieur, car l’Un, ici, est exempt de principes – comme de tout le reste. Il ne s’agit pas non plus de la substitution de la Loi de l’Amour à celle des Dix Commandements. Le Vide ici, qui est la Source non seulement de l’amour, mais de son contraire, ne connaît pas de loi. La Première Personne est a-morale, a-tout². Inévitablement.

La contradiction tragique entre l’idéal et la réalité, entre le savoir et l’action, entre les découvertes de la Science-3 et leur utilisation, n’est résolue que par la Science-1 – qui nous permet de découvrir la Source Vive à la fois du savoir et de l’action³.

Comment puis-je aider les autres à faire cette découverte ? En renonçant à cette idée même, et en concentrant mon attention sur le lieu où il n’y a pas d’autres. Tant que je vois cela clairement, peu importe si la façon dont je l’exprime semble absurde et confuse : le message passera de toutes façons. La seule façon dont je puisse aider en profondeur (4), c’est en m’occupant de mes affaires les plus profondes, en cet instant même : voir – et voir ce qui se produit. »

 

Cordialement

 

0 – Est-ce que notre époque, où s’accumulent de plus en plus nombreuses, dangereuses et insolubles contradictions – pour ne pas dire impasses – de la Science-3, va – enfin – saisir l’occasion de se tourner plus délibérément vers la mise en pratique de la Science-1 … ? Quelques frémissements du discours et quelques choix personnels semblent indiquer qu’il commencerait à se passer quelque chose … Espérons. Même si l’inertie des difficultés accumulées, la complexité et l’enchevêtrement des problèmes, l’étroitesse d’esprit de la plupart des décideurs, le tohu-bohu médiatique … (longue liste !) semblent nous acculer au pire, restons « optimistes » : « … dans le danger croît aussi ce qui sauve.« 

Rappel : la Première Personne compte toujours à partir de 0, moyen habile (upaya) de, notamment, transformer les groupes de quatre personnes en groupe de trois … De réduire à néant le concept erroné d’« environnement ». De commencer à échapper à la « contagion mimétique » (René Girard) d’un face-à-face … aussi impossible que nuisible. Essayez, vérifiez … n’en croyez pas un traître mot !

¹ – Encore une occasion de rappeler que l’unique but de volte-espace consiste à partager la Vision du Soi selon Douglas Harding, à conduire des personnes réelles à « voir clairement Qui voit » lors d’un atelier en … face à espace !

Tous les articles de ce site, les (trop rares) échanges de commentaires, les illustrations, les liens, … ne remplaceront jamais un atelier d’une journée. L’échange me semble plutôt honnête : donnez -moi une journée de votre vie (6/8 heures), et celle-ci, comment dire …, commencera pour de bon !

Le prochain atelier aura lieu à Annecy le samedi 1° décembre 2018. Il pourrait y en avoir un par quinzaine … cela ne dépend que de vous, de votre plus profond désir et de votre audace. J’aimerais beaucoup écrire moins et animer plus … cela viendra peut-être.

² – Je doute qu’il existe véritablement une « loi de l’Amour », même si cette expression permet de distinguer une certaine « progression » de l’Ancien au Nouveau Testament. Tant que l’on en reste dans un registre légal, ou, pire encore, moral, rien n’est vraiment possible en matière de transformation effective des comportements. C’est ainsi que ces « respectables » institutions que sont les Églises Catholique, Orthodoxe et Protestantes continuent de « mal » – c’est-à-dire avec un rendement excessivement médiocre – transmettre le message d’amour de Jésus de Nazareth, dont notre temps, peut-être plus encore que les précédents, a désespérément besoin.

Peut-être serait-il temps de tout recentrer – textes & pratiques – sur le « tombeau vide » … La Vision du Soi pourrait donner un sacré coup de main … !

« … Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant ? »

« … Τί ζητεῖτε τὸν ζῶντα μετὰ τῶν νεκρῶν; »

Évangile de Luc 24, 5

Si le fait que la « Première Personne est a-morale, a-tout » vous inquiète excessivement, sa représentation par le dessin – qui je le rappelle ne figure pas dans l’édition française du texte – montre clairement que le « Rien » central, le « Je Suis », constitue le « contenant ultime » de tout le reste, des nombreuses couches périphériques et notamment de cette zone particulière « je suis humain ». Là, les notions familières de qualité des comportements – de « morale » – retrouvent leur place, mais surtout une véritable efficacité  du fait de l’établissement de cette ligne directe avec la Source. Cette proposition étant considérable, n’en croyez pas un traître mot, essayez, vérifiez !

³ – A cet endroit du texte se trouve un renvoi vers les deux citations ci-dessous :

« Une fois supprimée l’illusion du je … Celui-ci agira avec la plus grande liberté, avec intrépidité, comme le Dharma-Roi lui même, en vérité l’Un. »

D. T. Suzuki

« Celui-ci », c’est bien entendu Ce qui reste « une fois supprimée l’illusion du je ». La citation étant incomplète – et non référencée, comme souvent malheureusement dans les ouvrages de Douglas – il m’a semblé nécessaire de préciser.

« Là où est l’esprit du Seigneur, là est la liberté. »

Saint-Paul

NB : la citation plus complète est la suivante :

« Or, le Seigneur est l’Esprit, et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté. »

« Ὁ δὲ κύριος τὸ πνεῦμά ἐστιν: οὗ δὲ τὸ πνεῦμα κυρίου, ἐκεῖ  ἐλευθερία. »

2 Corinthiens 3, 17

Précision importante : « Les citations des mystiques et maîtres … ne font pas partie de la démonstration présente et … ne sont certainement pas présentées comme faisant autorité. Elles sont seulement destinées à illustrer l’ancienneté et l’universalité de la Science – 1. Le Savant – 1 vérifie les écritures par l’expérience, et non l’expérience par les écritures.« 

Cette proposition a été développée par David Lang dans son texte : « Les experts ont-ils bien pigé le truc ? »

Rappel : « La Science de la Première Personne – Principes, Pratique et Potentiel »  – Éditions Dervy 1998

4 – Cette proposition en choquera certainement plus d’un, qui brandira aussitôt l’impérieuse nécessité d’aider les malades, les pauvres, les migrants … (trop longue liste). Et il est vrai que le problème se pose avec encore plus d’acuité dans notre époque « moderne » qui génère autant d’inégalités et de désordres en tous genres, sources de toutes les violences à venir …

Mais d’une part rien n’interdit à la troisième personne de prendre sa part de l’aide immédiate et « superficielle » à apporter. Et d’autre part cette indispensable activité sociale aurait intérêt à ne pas dégénérer en activisme, en prétexte pour ne jamais se sentir concerné par la « profondeur ». Sinon … les choses n’évolueront dans le bon sens ni pour ceux qui aident ni pour ceux qui sont aidés.

La proposition de Douglas, que je réinscris ci-dessous …

« La seule façon dont je puisse aider en profondeur, c’est en m’occupant de mes affaires les plus profondes, en cet instant même : voir – et voir ce qui se produit. »

… me semble conforme à tout ce qui a été « prêché » auparavant par les plus grandes voix spirituelles, et qui a bien souvent été plutôt trahi que transmis par les voies – moins immédiatement concernées par la « profondeur » – qui ont « relayé » le message original …

 

 

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.