SPP33 : La Science-1 contrôle l’environnement

«… la Science-1 … a une autre tâche qui consiste non à apporter un changement relatif (pas toujours intentionnel et pas toujours bénéfique) (0) à ce très petit coin de l’univers, mais à transformer radicalement tout l’ensemble. Car toute chose, quand elle est observée simultanément avec son observateur – chose face à Non-chose – en est radicalement transformée. Il est vrai que dans un certain sens, rien n’est changé …

Pourtant, dans un autre sens beaucoup plus important, tout est changé, pas seulement amélioré, mais vraiment parfait. Et cela, parce que rien n’est plus à l’extérieur de moi, étranger à moi¹ et donc une menace en puissance ou réelle, mais au contraire tout vient de moi, tout est en moi, tout est mien, tout est profondément Moi-même, et donc tout est acceptable, et même, finalement, intentionnel.

En termes religieux, mon acceptation sans réserve de la volonté de Dieu (telle qu’elle s’exprime dans le déroulement des choses) est l’ajustement de ma volonté à la sienne pour que ce que je souhaite soit ce qu’il souhaite, et que mon impuissance, mon abandon total et sa toute-puissance ne fassent plus qu’un². »

 

Cordialement

 

0 – C’est vraiment le moins que l’on puisse dire, mais l’écrire aussi clairement en 1974 prouve, s’il en était encore besoin, que Douglas Harding était clairvoyant en bien des domaines.

NB : Sur la question de l’impact négatif du « système technicien » il est possible de se référer avec profit aux travaux prémonitoires de Jacques Ellul.

Rappel : la Première Personne compte toujours à partir de 0, moyen habile (upaya) de, notamment, transformer les groupes de quatre personnes en groupe de trois … De réduire à néant le concept erroné d’« environnement ». De commencer à échapper à la « contagion mimétique » (René Girard) d’un face-à-face … aussi impossible que nuisible. Essayez, vérifiez … n’en croyez pas un traître mot !

¹ – Un verset des Upanishads exprime cette réalisation de la façon suivante :

« Le sage a pour corps l’univers entier. »

En cette période de coupe du monde de football beaucoup de gens s’identifient à leur nation par l’intermédiaire de son équipe, et – on peut toujours l’espérer … ! – au monde entier dans son addiction à ce sport … Mais la Vision du Soi permet de Voir – simplement, concrètement, joyeusement – que chacun de nous est déjà infiniment plus vaste & spacieux que cette caricature …, que chacun de nous est, d’abord, « contenant ultime ».

Le dessin, que Douglas appelait la « carte » (« the map ») montre très précisément cette réalité ; c’est notre « autoportrait » à tous. Il ne figure pas dans l’édition de « La Science de la Première Personne », mais il me semble utile pour :

  • d’une part représenter graphiquement et aider à comprendre l’ampleur de la proposition du paragraphe qui le précède,
  • et d’autre part le séparer de la suite du texte, sans doute encore beaucoup moins audible aujourd’hui par une oreille occidentale lambda qu’en 1974 … Il me semble pourtant que Douglas a tout à fait raison, et que ses travaux aident particulièrement bien à comprendre une conception du monde dont, globalement, l’expression traditionnelle ne parle plus à la plupart d’entre nous. N’en croyez surtout pas un traître mot : (re)lisez – quel(le) qu’en soit l’auteur – « L’abandon à la divine providence » – sur le wouèbe, nombreuses occasions pour ce texte qui passionne moins les foules que le football … – et vérifiez !

² – A cet endroit du texte se trouve un renvoi vers les deux citations ci-dessous :

« La sainteté consiste à vouloir ce qui nous arrive par la volonté de Dieu. Si nous apprenions à voir dans chaque moment une manifestation de la volonté de Dieu, nous y trouverions tout ce que notre cœur peut désirer. »

De Caussade

« Les autres prennent le pouvoir sur vous si vous avez une volonté distincte de celle de Dieu. »

Rabbi Nahman de Bratzlav

Précision importante : « Les citations des mystiques et maîtres … ne font pas partie de la démonstration présente et … ne sont certainement pas présentées comme faisant autorité. Elles sont seulement destinées à illustrer l’ancienneté et l’universalité de la Science – 1. Le Savant – 1 vérifie les écritures par l’expérience, et non l’expérience par les écritures.« 

Cette proposition a été développée par David Lang dans son texte : « Les experts ont-ils bien pigé le truc ? »

Rappel : « La Science de la Première Personne – Principes, Pratique et Potentiel »  – Éditions Dervy 1998

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.