SPP23 : La Science-1 me met en contact avec le monde extérieur (0)

« Selon cette histoire (qui est la mienne, la découverte à chaque instant de cette Première Personne du Singulier) il n’y a pas d’yeux ici pour voir les choses, pas d’oreilles pour entendre les sons, pas de nez, pas de langue pour sentir et goûter, pas de cerveau pour recevoir des messages ou penser¹. En cet instant, de ce côté-ci de ces mots, de ce papier, de ces mains, de ces fleurs, de ce chat, il n’y a Rien : Rien pour leur barrer le passage, Rien pour enregistrer, ou traiter ou transmettre des informations à leur sujet ; personne pour voir, aucune vision, mais rien que ces formes mouvantes colorées ; personne pour entendre, aucune écoute, mais rien que ces sons ; personne pour humer, goûter, sentir, expérimenter, penser, mais rien que ces odeurs, ces goûts, ces textures, et ces pensées à leur sujet. Tout est immédiatement donné, simplement présent ; c’est comme c’est, là où c’est, sans interférence. …

Ce qu’on appelle expérience sensorielle se produit non pas dans et pour un corps fini, un objet localisé, mais dans et pour ce Vide infini, éveillé, qui est moi-même-au-grand-large, moi-même tel que je suis pour moi-même². C’est ainsi que l’univers se présente – dûment exposé dans cette Première Personne. Je ne vis pas dans le monde, il vit en moi³ ; et il ne vit pas dans une cage en forme de tête, mais dehors – libre, radieux, plein d’énergie, il fait étalage de ses couleurs, il se fait admirer avec ostentation et s’amuse dans cet immense terrain de jeu que je lui offre. Le centre imaginaire a maintenant disparu de ma vie, je suis à la fois le terrain de jeu et tous les joueurs, je suis le monde entier tout simplement tel qu’il apparaît. Comment alors, pourrais-je avoir un problème pour entrer en contact avec lui ? Pour la Première Personne, il n’y a pas de monde extérieur. »

Cordialement

 

0 – Encore un chapitre d’une importance primordiale : soit je choisis de conserver mon statut de troisième personne et « je ne fais pas l’expérience du monde » : je suis seulement en relation avec lui par des sensations qui viennent exciter mes cellules nerveuses. « La Science-3 explique en fait comment je ne peux rien connaître du monde extérieur ! » Soit je décide d’assumer ma réalité de Première Personne et « je suis le monde entier tout simplement tel qu’il apparaît ». L’alternative est aussi simple que décisive.

Rappel : la Première Personne compte toujours à partir de 0, moyen habile (upaya) de, notamment, transformer les groupes de quatre personnes en groupe de trois … De réduire à néant le concept erroné d’« environnement ». De commencer à échapper à la « contagion mimétique » (René Girard) d’un face-à-face … aussi impossible que nuisible. Essayez, vérifiez … n’en croyez pas un traître mot !

¹ – Douglas Harding met en avant, comme toujours, sa propre expérience. Mais en relation directe avec celle-ci se profile un paragraphe essentiel du « Sûtra du Cœur », l’Hannya Shingyô psalmodié dans les temples zen.

« Il n’y a pas d’œil, d’oreille, de nez, de langue, de corps ni de mental. Il n’y a pas de forme, de son, d’odeur, de saveur, de tangible ni d’élément. Il n’y a pas de domaine du visuel et ainsi de suite il n’y a pas de domaine de la conscience mentale. »

Plutôt que d’en faire « une sorte de credo aux vertus magiques », pourquoi ne pas plutôt en réaliser la pertinence absolue grâce à quelques expériences de Vision du Soi selon Douglas Harding ? Cela change(rait) … tout, mais comme d’habitude n’en croyez pas un traître mot, essayez, vérifiez !

² – A cet endroit du texte se trouve un renvoi vers les quatre citations ci-dessous :

« Personne ne voit excepté Lui, personne n’entend excepté Lui, personne ne pense, personne n’est conscient excepté Lui. »

Brihadaryanaka Upanishad

« C’est le Non-né qui voit et entend. »

Bankei

(Cf. aussi : « A View of Bankei » par Colin Oliver)

« Seul Dieu voit, seul Dieu entend. »

Ibn-Arabi

« Je vois et j’entends sans utiliser ni yeux ni oreilles. »

Lieh-Tzu

Précision importante : « Les citations des mystiques et maîtres … ne font pas partie de la démonstration présente et … ne sont certainement pas présentées comme faisant autorité. Elles sont seulement destinées à illustrer l’ancienneté et l’universalité de la Science – 1. Le Savant – 1 vérifie les écritures par l’expérience, et non l’expérience par les écritures.« 

Cette proposition a été développée par David Lang dans son texte : « Les experts ont-ils bien pigé le truc ? »

³ – Cette assertion est bien représentée par le dessin ci-dessus, « Mon, ton, son, notre … autoportrait ! », mais celui-ci ne figure pas dans le texte original.

Rappel : « La Science de la Première Personne – Principes, Pratique et Potentiel »  – Éditions Dervy 1998

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *