SPP20 : La Science-1 est désintéressée

« …

Car la nature même de la matière qui fait l’objet de son étude garantit que la Science-1 est totalement désintéressée, sans aucune visée sur le résultat, qu’il soit matériel, psychologique ou spirituel (0). (Surtout pas le dernier : l’obstacle le plus efficace à l’Éveil, c’est la religion elle-même, notre avidité spirituelle¹.) Il n’y a rien à gagner dans Rien. La Science-1 ne fonctionne que si l’on prête attention (sans concepts ou motifs secrets – ni aucun motif, d’ailleurs) à la Donnée absolument neutre, ici, dans toute sa pauvreté et sans aucune promesse de récompense. Peu importe que, paradoxalement, cette Pauvreté soit source de richesse infinie. L’Absence doit être acceptée comme absence, et non comme la présence d’une mine d’or bien cachée. L’or arrive à coup sûr, mais sans qu’on l’ait recherché, à son heure et sous une forme imprévisible².

Contrairement à la Science-1, la Science-3 a toujours le problème de partager ses ressources limitées entre la recherche pure et ses applications pratiques. Vérité et utilité – la recherche désintéressée de la connaissance d’une part et l’exploitation personnelle ou sociale de cette connaissance de l’autre – ne sont pas facilement réconciliées, tant s’en faut. La Science-1, elle, n’a pas ce problème. Elle est vraiment la science pure. En fait, c’est la seule discipline qui ne cherche aucun profit, ni pour le savant lui-même, ni pour son pays, ni pour le monde³. »

 

Cordialement

 

0 – Comme l’exprime si bien le zen : « sans but ni esprit de profit » (Mushotoku). Pourquoi donc ? Certes pas pour obéir à une quelconque moralité prônant la gratuité, ni à une absurde superstition souhaitant prévenir l’échec en n’évoquant pas la réussite. Non, tout simplement parce qu’il s’agit de laisser s’exprimer notre Vraie Nature, de ne pas interférer avec ce « désir » de « la Source qui a soif d’être bue » (vraisemblablement Saint Grégoire de Naziance), d’avoir l’intelligence & l’humilité de laisser le moi céder la première place au Soi, … Ce n’est pas possible en mode projet & profit.

C’est bien sûr radicalement contraire à la ligne directrice du monde moderne, qui cherche à inscrire un fonctionnement managérial de projet et la recherche du profit jusqu’au plus profond de nos gènes … et qui y réussirait si, par bonheur, l’effondrement en cours ne l’en empêchait !

Rappel : la Première Personne compte toujours à partir de 0, moyen habile (upaya) de, notamment, transformer les groupes de quatre personnes en groupe de trois … Et également de réduire à néant le concept erroné d’« environnement ». Essayez, vérifiez … n’en croyez pas un traître mot !

¹ – Que peut bien vouloir dire exactement Douglas Harding dans cette parenthèse … considérable ?

« … l’obstacle le plus efficace à l’Éveil, c’est la religion elle-même, notre avidité spirituelle. »

L’obstacle serait dans l’existence d’une superstructure extérieure prétendant régir de nombreux aspects de la vie quotidienne, voire tous, alors que l’éveil provient spontanément par la liberté laissée à notre vraie nature d’espace d’accueil illimité et inconditionnel de s’exprimer. L’obstacle serait dans l’existence de cette « administration » tatillonne qui finit quasiment par oublier sa raison d’être : transmettre à chacun la « bonne nouvelle » de la possibilité & nécessité de « l’éveil », et lui offrir quelques moyens habiles (upayas) de le réaliser. C’est sans doute ce que constatait aussi C. G. Jung : « L’Église est la gardienne de mystères qu’elle ne comprend plus. » Ça pourrait s’arranger avec un recours massif aux ressources de la Vision du Soi … !

Quant à « notre avidité spirituelle », effectivement rien n’est possible en terme d’éveil dans le registre exclusif des verbes « avoir & acquérir » : tout est déjà là, rien à chercher, à construire, à ajouter, juste accepter de laisser notre « état naturel » reprendre la main sur le cours de nos vies, juste laisser s’exprimer la joie de la « vérité & liberté » retrouvée. Avec les expériences de la Vision du Soi ce n’est désormais plus si difficile … ! Il suffit d’en avoir l’audace, de le vouloir vraiment. Essayez, vérifiez !

« Quand le désir de prendre disparaît, alors les joyaux apparaissent. »

Yoga sutras II, 37

« … et vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres. »

[καὶ γνώσεσθε τὴν ἀλήθειαν, καὶ ἡ ἀλήθεια ἐλευθερώσει ὑμᾶς.]

Évangile de Jean 8, 32

² – En quelque sorte une espèce de pari de Pascal à la puissance mille, aussi bien en terme d’honnêteté que d’efficacité, avec pour « gain » une vie présente vécue dans la plénitude de notre Vraie Nature, de notre Visage Originel : le jackpot !

 

³ – La « seule discipline » qui n’aggrave pas le désordre déjà considérable du monde, et qui pourrait activement accompagner l’indispensable & inévitable « retraite stratégique » que nos sociétés vont devoir conduire … sans trop tarder.

Rappel : « La Science de la Première Personne – Principes, Pratique et Potentiel »  – Éditions Dervy 1998

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.