Situation de Fazil Say

La troisième audience du procès du célèbre pianiste turc Fazil Say, celui-là même qui accompagne, magnifiquement, les extraits du « Procès de l’homme qui disait qu’il était dieu » présentés sur ce site, a été repoussé au 15 avril 2013.

Il encourt un an et demi de prison pour « insulte aux valeurs religieuses d’une partie de la population », suite à quelques tweets très anodins et à une plainte déposée par trois particuliers …

Il est possible de le soutenir notamment en signant cette pétition et en la diffusant largement autour de soi, mais aussi en faisant connaître cette situation abracadabrantesque au plus grand nombre.

FazilSaySouriant
Fazil Say

J’avais déjà évoqué sa situation ici sur ce site.

Tous les amis de la Turquie véritable, humaniste, laïque, ouverte à la diversité des cultures parce qu’ancrée dans l’héritage de Rûmî, ne peuvent être que profondément déçus par cette sinistre mascarade. J’espère qu’elle se terminera heureusement et que Fazil Say n’en sera quitte que pour la peur.

Cette triste actualité illustre cependant toute la pertinence de la Vision du soi selon Douglas Harding, et notamment de son expression particulière dans le cadre de l’ouvrage « Le procès de l’homme qui disait qu’il était dieu ».

Cordialement

 

 

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils.
La lecture de « La philosophie éternelle » d’Aldous Huxley m’oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi.
Mon parcours intérieur emprunte d’abord la voie du yoga, puis celle de l’enseignement d’Arnaud Desjardins.
La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d’accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.

Cette entrée a été publiée dans Harding Douglas, VOLTE & ESPACE and taguée , , , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *