Si nous posons les bonnes questions, nous pouvons changer le monde.

Si vous lisez la presse nationale, vous n’avez sans doute pas échappé à cette campagne publicitaire de Dassault Systèmes, promouvant une plateforme logicielle de haute technologie, « 3DExperience ».

La presse précise qu’ « il faut une boussole d’un nouveau genre pour explorer le monde et ses possibilités », et que cette plateforme permet à ses utilisateurs de « comprendre le présent et de naviguer dans le futur. »

J’avoue tout ignorer de ce nouveau produit miracle, et je confesse également que mon histoire personnelle, ma réflexion et ma sensibilité me tiennent aussi éloigné que possible de cette filiale de Dassault Aviation, parce que :

  • les avions, tant civils que militaires, sont un vecteur majeur de la destruction du climat d’aujourd’hui et de demain. Climat qui est un facteur essentiel de l’équilibre de la biosphère, mais dont la stabilité ne figure encore à l’actif d’aucun bilan comptable … Cf. à ce propos les travaux du GIEC.
  • les avions militaires, Mirage 2000, Rafale, drones, … sont des vecteurs de mort massive et lâche parce qu’à distance. Dans ce domaine plus qu’ailleurs :

« Le progrès est un élan vers le pire »

Emil Cioran

 

Portant … quelle bonne entrée pour vous parler de la Vision du Soi ! Et pour au passage m’efforcer de simplifier un peu cette tour de Babel de la complexité qu’est désormais notre triste modernité, engluée dans une crise systémique majeure.

 

« L’objet est l’élévation des buts et la simplification des moyens. »

Henry David Thoreau

 

  1. Ramana Maharshi
    Ramana Maharshi

    Contentons-nous de poser LA seule bonne question : « Qui suis-je ? », comme nous le recommandent, depuis l’origine de l’écriture et sans doute depuis l’origine de l’humanité, tous les sages, saints, éveillés, « grands » humains de toutes sortes. Sans ce seul vrai commencement, aucun changement réel ne sera jamais possible dans le monde. L’oubli du Soi restera la source de toutes les misères, comme l’a formulé avec une concision remarquable Ramana Maharshi.

  • Et ne venez surtout pas protester qu’il y a urgence à agir devant le triste état du monde, qu’il y a mieux à faire que perdre son temps à se poser des questions nombrilistes sur son identité profonde. Des « technologies spirituelles » parfaitement au point comme le zen (et certainement beaucoup d’autres que je connais moins) proposent depuis des lustres un accès immédiat à la réponse, un « éveil subit », un « terrain solide du voir », … seule fondation à partir de laquelle il est possible d’envisager un réel changement. De plus, depuis le début des années soixante, soit déjà plus d’une cinquantaine d’années, la pratique de la vision du Soi proposée par Douglas Harding vous permet un accès encore plus aisé au trésor de la sagesse de la « philosophie éternelle ».
  • Doigt dans les 2 sensJPGLa « boussole d’un nouveau genre » pour permettre à celui qui le désire vraiment d’être au monde d’une manière radicalement nouvelle et d’y agir avec une efficacité sans pareille, c’est tout simplement le geste des deux doigts qui pointent simultanément vers le monde là-bas et vers sa Source, Ici, très exactement à 180° de là-bas.
  • Tous ces outils de Douglas, de basse technologie et d’une haute efficacité, ont également l’immense avantage de résumer et d’intégrer, « d’accomplir« , des millénaires de recherche passée, pour permettre d’habiter enfin notre présent dans « une joie spacieuse », et de sauvegarder un avenir viable, apte à permettre la continuité de l’aventure de la conscience, pour nos successeurs. Faire table rase du passé, et tout spécialement de ce trésor de sagesse, représente un risque majeur pour une civilisation vraiment humaine, aux antipodes des barbaries politiques d’hier et de la barbarie technologique d’aujourd’hui.

Oui, tout est entre nos mains. Point besoin de gadgets technologiques sophistiqués, coûteux et d’une filiation contestable. Il suffit maintenant de vouloir … vouloir être pleinement humain.

 

Cordialement

 

by-nc-sa

 

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *