Catégories
4 - Méditation

Séance de méditation « dans l’esprit du zen »

Important … pour ne pas dire essentiel : Aucune « méditation » digne de ce nom ne conduit à un repliement sur soi-même, à un renfermement dans une « bulle » qui mettrait à l’abri des soucis et tribulations du « monde ». Il est même indispensable de dire & redire que c’est exactement l’inverse : la « méditation » est à la fois technique & conscience d’une ouverture de plus en plus grande … à soi-même & aux autres & à l’univers qui nous porte & au … ? (mystère).

La formule de présentation de la « méditation » proposée par Yvan Amar, qui allie « grandeur » et joie, me plaît beaucoup :

« La méditation c’est le lieu où l’univers se réjouit d’être l’univers. »

 

&

La séance de méditation organisée à St-Jean de Maurienne se déroule généralement plus ou moins comme indiqué ci-dessous :

1 – Un premier échange

Ce temps de parole permet de faire le point sur l’intégration de la méditation dans la vie quotidienne de chacun depuis la précédente séance. Ce qui nous rassemble ici est en effet l’ambition de laisser une pratique « formelle » infuser peu à peu dans tous les secteurs de la vie quotidienne.

Quelques compléments dans « Méditer … Quand ? – Karlfried Graf Dürckheim ».

2 – Une préparation

Il s’agit d’effectuer en conscience quelques mouvements, pour la plupart inspirés du Qi Gong, destinés à accorder au mieux le corps & mental pour ce qui va suivre …

Quelques indications sur la page « Un corps bien accordé ».

3 – Un premier temps d’assise

« S’asseoir tout simplement » dans une immobilité vivante, avec un rappel de quelques points-clé pour mettre en place « sa » posture « stable et agréable ».

Quelques bons conseils dans « Petit manuel pour apprendre la méditation zen » d’Éric Rommeluère.

Et également dans ce billet récapitulatif : « Contributions de la Vision du Soi à la méditation dans l’esprit du Zen ».

4 – Une marche méditative

Ce que le zen traditionnel appelle le « kinhin » : il s’agit d’une marche centrée, continue, accomplie lentement, très lentement … demi-pas par demi-pas !

Quelques explications sur son intérêt dans l’article « Demain appartient aux plus rapides ».

5 – Un deuxième temps d’assise

Cette deuxième assise silencieuse constitue en fait le prolongement des deux temps précédents, l’approfondissement de la détente et du lâcher-prise, l’ouverture par et dans … l’Esprit, le mystère, le ? … Les étapes n° 3, 4 et 5 n’en forment qu’une seule dont il est bien difficile de dire quoi que ce soit en réalité ! Juste : « Venez et voyez » ! Venez tenter cette expérience et constater par vous-même si vous convenez à ce type de méditation, si elle vous permet d’être « ce lieu où l’univers se réjouit d’être l’univers. » ! Vous serez toujours le bienvenu.

6 – Un deuxième échange

Ce temps de parole – facultatif – permet de faire le point sur la séance qui vient de se dérouler, évoquer une découverte ou une difficulté, recaler un point technique, etc …

7 – Un temps informel

… d’échange d’informations et, parfois, de partage d’une boisson et de quelques douceurs, vient clore la séance. Mais en ce triste monde d’après Covid-19, seules des informations seront partagées … !

Cordialement

 

Par Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 62 ans, marié, deux fils.
La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi.
Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins.
La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.