République laïque, seul espace de spiritualité authentique

Comme beaucoup d’entre vous sans doute, j’ai participé hier à un rassemblement de soutien à Charlie-Hebdo. En cette triste occasion, je m’étais transformé en homme-sandwich, porteur des informations suivantes :

  • pile, ce dessin d’humour & amour, déjà utilisé dans cet article précédent qui me semble assez bien détailler les implications de la proposition, simple et éminemment pratique, de cette chère Mafalda, l’héroïne de Quino :
Mafalda
Mafalda

 

  • et face, un message auquel je suis très profondément attaché :

Une République laïque est le SEUL espace d’expression d’une spiritualité authentique

&

Un dessin allait de soi suite à l’assassinat d’une bonne partie de l’équipe de Charlie Hebdo. Mais, plutôt qu’un dessin de combat, j’ai préféré en choisir un représentant une ingénue profondément évolutionnaire¹.

Ras le bol du combat, sous toutes ses formes ! Ras le bol de cette violence mimétique  (étudiée par René Girard) qui risque fort de nous précipiter encore plus vite dans un effondrement déjà suffisamment bien engagé dans de nombreux domaines.

Peur & violence sont peut-être bien les principales caractéristiques de cette caricature d’homme, cet avorton qu’est l’homme réduit aux deux seules dimensions de corps et d’âme, l’homme « néoténique » si bien dépeint par Michel Fromaget dans son ouvrage majeur « Corps, Âme, Esprit ».

Si bien décrit également par Shakespeare, dans ces versets que citait souvent Douglas Harding :

« L’homme, l’homme fier … Drapé dans sa petite autorité passagère, Et le plus ignorant de ce dont il est le plus assuré, Son essence transparente comme le cristal, comme un singe en colère Joue de si invraisemblables tours devant le Très-Haut Qu’il fait pleurer les anges. »

« Mesure pour mesure »², acte 2, scène 2

Ce pseudo-être humain est tellement ignorant de sa Réalité, pourtant évidente, que son comportement est presque entièrement régi par la peur. Et la peur engendre nécessairement la violence. D’où ce « peur & violence ».

Le plus profond désir de l’homme, c’est d’accomplir sa véritable dimension pour être enfin à la hauteur de sa dignité d’être humain, c’est de réunir la ressemblance à l’image, c’est de parvenir à perdre jusqu’au souvenir du combat, de la peur & violence, de la guerre.

C’est la signification symbolique de ces 38 années qui auraient été nécessaires pour « sortir d’Égypte », comme l’a relevé avec son habituelle pertinence Marie Balmary :

« … trente-huit ans, jusqu’à la disparition de tout le cycle des hommes de guerre, au sein du camp, comme IHVH & Adonaï le leur avait juré.

La main de IHVH & Adonaï était aussi contre eux, pour les exterminer au sein du camp, jusqu’à leur disparition.

Et c’est quand tous les hommes de guerre achèvent de mourir au sein du peuple,,

IHVH & Adonaï me parla pour dire :

« Toi, passe aujourd’hui la frontière de Moab, à ‘Ar, … »

« Paroles (Deutéronome) 2, 14-18 » dans la traduction d’André Chouraqui

A la noirceur ce qui s’est passé mercredi dernier à Paris, à la noirceur de ce qui se passe chaque jour dans le monde entier, il est évident que nous ne sommes pas encore « sortis d’Égypte », que nous poursuivons toujours l’interminable errance dans le désert de l’ignorance de notre Réalité, de la peur & violence. Certains assassins prétendent même appliquer la violence au nom de « Dieu », alors que cette remarquable invention humaine, « Dieu », n’a justement aucune autre utilité que de nous permettre de dépasser la violence. Quelle stupidité, quelle confusion et quelle tristesse !

Ne serait-il pas temps de passer « la frontière » pour de bon, sincèrement, concrètement ? La Vision du Soi nous le permet si efficacement … à condition de le vouloir vraiment.

&

Et ce message va également de soi, puisque seule une République laïque peut tolérer³ un journal satirique comme Charlie.

Même si ce n’est pas son projet premier, Charlie travaille activement à nettoyer toutes les religions du fatras obscurantiste très périphérique, concernant notamment la morale (sexuelle, familiale, civique, …) et, de fait, les aide à revenir vers ce cœur spirituel qui les fonde et les justifie, qu’elles savent généralement si mal partager, et qui fait également tant défaut à la plupart des citoyens des sociétés contemporaines.

En « blasphémant »*, Charlie œuvre pour que l’homme retrouve sa véritable stature d’être humain.

Tout comme Marie Balmary par sa lecture très attentive des textes traditionnels « anthropogènes », mais aussi de la Déclaration des droits de l’homme. Dans le prolongement des travaux d’Alexis de Tocqueville, elle a bien vu que, si elles ne nourrissaient pas le devoir de fraternité par une spiritualité vivante, nos sociétés modernes se déliteraient rapidement. Nous sommes en plein dans ce nihilisme « libéral », cette impasse totale … et devant la nécessité absolue de passer à autre chose, sur « l’autre rive »

Tout comme, avec d’autres, j’essaie également de le faire en partageant la Vision du Soi selon Douglas Harding, méthode particulièrement efficace, efficiente et pertinente pour vivre en Esprit dans une société laïque.

Nous avons besoin de ces démarches complémentaires – parmi d’autres évidemment – pour nous « éveiller » d’abord, mieux vivre ensemble ensuite, survivre enfin.

Charlie portait, à sa façon – crue et irrespectueuse – ce « plus profond désir de l’être humain », qu’aucune violence et aucun errement ne parviendront jamais à abolir.

Paix aux dessinateurs assassinés et longue vie à Charlie !

Cordialement

¹ – Mafalda, bien qu’un peu plus âgée, incarne assez bien à mes yeux l’enfant évoqué à de nombreuses reprises dans les Évangiles, notamment dans le quatrième logion de celui de Thomas :

« Le vieillard n’hésitera pas à interroger l’enfant de sept jours à propos du lieu de la Vie et il vivra. »

² – Œuvre téléchargeable sur le remarquable site In libro veritas

³ – Tolérer seulement, puisque Charlie n’épargnait pas non plus une République à la dérive, parfois très éloignée de ses propres valeurs, écrites partout, vécues presque nulle part. Le bal des faux-culs qui vient de commencer ne doit pas faire illusion, le coup porté à Charlie doit arranger bien du monde …

* – Lien à venir vers un article en préparation à partir du Hors-Série n° 20 de mai 2006 : « Charlie blasphème »

by-nc-sa

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 4 - Transformation personnelle & sociale, Fondamentaux Transformation personnelle & sociale and taguée , , , , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

2 Responses to République laïque, seul espace de spiritualité authentique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.