Renaissance

Une belle rencontre de hasard & nécessité m’envoie aujourd’hui ses vœux, sobres et puissants :

2015

Renaissance – ルネッサンス – Renaskiĝo -复兴 – Rinascita – Wiedergeburt –

רנסנס – -르네상스 – Renacimiento – Reneszánsz αναγέννηση –

– نهضة- Renascimento

Ce mot « renaissance », très présent sur ce site, en est en réalité l’essence même.

Il se trouve de fait à l’origine, dès  « Vision », le premier chapitre de « Vivre Sans Tête », le livre fondateur de la méthode mise au point par Douglas Harding et que je m’efforce, avec d’autres, de partager :

douglas-hardingNoHead« Le plus beau jour de ma vie — ma renaissance en quelque sorte — fut le jour où je découvris que je n’avais pas de tête. Ceci n’est pas un jeu de mots, une boutade pour susciter l’intérêt coûte que coûte. Je l’entends tout à fait sérieusement : je n’ai pas de tête. … »

The best day of my life—my rebirthday, so to speak—was when I found I had no head. This is not a literary gambit, a witticism designed to arouse interest at any cost. I mean it in all seriousness: I have no head. … »

 

La Vision du Soi (Vision Sans Tête) n’est effectivement rien d’autre qu’une méthode – contemporaine, simple, concrète, joyeuse – de renaissance.

Il est bien sûr également question de renaissance dans la plupart des voies spirituelles, comme, par exemple, dans ce dialogue entre Jésus et Nicodème :

« Ieshoua répond et lui dit : Amen, amen, je te le dis, nul, s’il ne naît d’en haut¹, ne peut voir le Royaume d’Elohims.

Naqdimôn lui dit : Comment un homme peut-il naître s’il est vieux ? Peut-il une deuxième fois entrer dans le ventre de sa mère et naître ?

Ieshoua répond : Amen, amen, je te le dis, nul, s’il ne naît d’eau et de souffle, ne peut entrer au Royaume d’Elohims, ce qui naît de la chair est chair ; ce qui naît du souffle est souffle². »

Évangile de Jean 3, 3-6 (Traduction d’André Chouraqui)

 

Un atelier de Vision du Soi permet de « jouer » cette renaissance, de l’incarner en s’immergeant³ d’abord dans de puissantes expériences, et en s’exposant ensuite au souffle vivifiant d’un dialogue totalement ouvert, sans expert et sans crainte d’exagérer, dans le droit fil de la méthode proposée par Marie Balmary : « … en lecture, j’allais dire « fraternelle », c’est-à-dire une lecture où aucun n’est le maître de l’autre et chacun peut dire son mot sur le texte, ce qui donne une liberté de pensée qu’on ne trouve pas forcément d’une autre manière, en tout cas pour le type de recherche que nous voulons faire. »

Il y faut une vraie volonté et suffisamment d’audace. Essayez, vous ne le regretterez pas.

 

Cordialement

 

¹ –  γεννηθῇ  ἄνωθεν : pour anothen André Chouraqui retient « d’en haut », d’autres traducteurs « à nouveau ». Les deux sens se complètent merveilleusement.

² – σαρξ (sarx) et πνεύμα (pneuma) … des bibliothèques entières sont dédiées à ces deux petits mots ! Michel Fromaget nous aide à y voir clair : « sarx », ce sont les dimensions Corps et Âme tout ensemble, et « pneuma » c’est l’esprit, l’Esprit. Pas d’accès au Royaume sans une complétude Corps&Âme-Esprit.

³ – Une immersion, un baptême : pas d’autre solution que se mouiller, plonger, se jeter résolument à l’eau ! Rester sur le bord de l’expérience et du dialogue ne mène jamais nulle part.

by-nc-sa

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *