Qu’attendons-nous pour voir la vie autrement ?

« Ces belges ont bien de la chance », voilà ce que je me dis lorsque je reçois la lettre d’information de la remarquable association TETRA.

Mais, cette fois, j’avoue avoir un peu « tiqué » en découvrant la programmation de cette conférence de Marc de Smedt intitulé « Qu’attendons-nous pour voir la vie autrement ? »

J’ai eu en effet la tentation, à laquelle je n’ai pas eu la force de résister comme vous pouvez le lire, de retourner une autre question à ce brave homme : pourquoi, comme responsable de Question de, de Nouvelles Clés, de la collection Spiritualités Vivantes aux éditions Albin Michel et des éditions du Relié, pourquoi donc n’avoir que si peu fait pour soutenir un peu plus la méthode de la Vision du Soi & Vision Sans Tête selon Douglas Harding ?

Ne serait-ce que publier un article dans Nouvelles Clés après avoir interviewé Douglas chez Yvan Amar, qui lui avait reconnu et apprécié la fraîcheur et la puissance des expériences de Vision du Soi.

Cette méthode répond pourtant clairement, simplement, pratiquement à la question posée ci-dessus : « Qu’attendons-nous pour voir la vie autrement ? » Mais peut-être que le grand naïf que je suis ne se rend même pas compte que le problème réside justement dans cette exceptionnelle efficacité … Y aurait-il un risque de vendre moins de revues, de livres, de stages, de conférences, … en informant de l’existence de cette méthode … ? Je préfère ne pas trop creuser de ce coté là, ce serait désespérant car il s’agit avant tout de la plus profonde souffrance humaine.

 

YvanDouglas
Yvan Amar & Douglas Harding

 

Je préfère m’attarder quelques instants sur le texte de présentation de la conférence :

« En cette période de crise intense où nous vivons un véritable dérèglement moral, tout le monde souhaite un changement. Mais celui-ci passe d’abord par la conscience d’avoir à changer sa propre vie, pas forcément par un grand chambardement, mais de l’intérieur. Les solutions à nos problèmes se trouvent d’abord en nous. 
Alors, comment dépasser nos angoisses diffuses et faire que la peur de l’avenir devienne bonheur au présent ? Comment nettoyer notre psyché polluée et retrouver une dynamique perdue ? Comment réussir à transformer la qualité de chaque journée ? »

« … dérèglement moral … », « … nettoyer notre psyché polluée … » : mais il ne s’agit pas de spiritualité, c’est du psychique pur jus que tout cela, c’est du domaine du Corps et de l’Âme pour utiliser les catégories remises en valeur par Michel Fromaget. Et bien évidemment ce n’est pas à partir de cela que l’on pourra réussir à améliorer sérieusement et durablement quoi que ce soit.

J’entends encore Douglas répondre à une question sur le développement personnel lors d’un atelier à Yenne en Savoie :

« My job is quite the opposite ».

Non, à la différence de pas mal d’autres « acteurs », Douglas n’a jamais cherché à exploiter la moindre part de ce marché porteur de la souffrance existentielle.

Finalement il me semble assez clair que Marc de Smedt n’est pas du tout sur la même longueur d’onde que Douglas, celle de l’Esprit.

 

Cordialement

 

by-nc-sa

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *