« Progrès »

« De nouveau bruit plus fort ma vie profonde,

comme roulant dans un lit élargi.

Proches de plus en plus me deviennent les choses

et les images, toujours plus vues.

De l’ineffable je me sens plus familier.

Mes sens, tels des oiseaux autour d’un chêne,

se perdent dans le ciel agité par le vent,

ou, portés par les poissons, plongent

dans le jour brisé des étangs. »

Rainer Maria Rilke

Livre d’Images (1899 – 1905)

Traduction de Maurice Betz

Un atelier de vision du Soi selon Douglas Harding vous permettrait de vivre d’assez près ce que Rilke explore et révèle dans ce poème.

[NB : le site rilke.de est un véritable trésor en langue allemande, mais si vous allez sur l’onglet « Gedichte » et descendez un peu dans la page, vous découvrirez bon nombre de poèmes écrits directement en français sous la rubrique « Gedichte in französischer Sprache« . Il ne semble pas possible d’établir un lien direct, d’où ces explications.]

Cordialement

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils.
La lecture de « La philosophie éternelle » d’Aldous Huxley m’oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi.
Mon parcours intérieur emprunte d’abord la voie du yoga, puis celle de l’enseignement d’Arnaud Desjardins.
La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d’accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.

Cette entrée a été publiée dans Harding Douglas and taguée , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *