Portrait garanti conforme à l’original … – Samivel

« Cédant sur ce point seulement aux usages de l’époque (0), l’Auteur¹ n’a pas cru devoir priver ses contemporains du plaisir de contempler ses traits particulièrement intellectuels². Il est donc heureux de leur présenter ci-dessous son portrait garanti conforme à l’original³. »

« Sous l’œil des choucas

… ou les plaisirs de l’alpinisme »

Samivel

Éditions Delagrave – Paris 1932

Quelque part autour du Grand Paradis – 13/04/17 – Photo Vincent

Pour le même prix …(!) vous avez même droit à deux portraits, celui de mon épouse et le mien.

Je skie un peu devant, cherchant le meilleur passage vers le col évident tout là-bas au fond. Ce jour là, de refuge à refuge, nous avons croisé … sept chamois.

Cette solitude & silence & beauté … est bien entendu sans prix. Mais, grâce à la Vision du Soi selon Douglas Harding, être espace d’accueil pour tout cela lors des cinq jours de randonnée à skis autour du Grand Paradis est véritablement … paradisiaque ! N’en croyez bien sûr pas un traître mot, essayez, vérifiez !

Cordialement

0 – Quel bonheur de subvertir ainsi tous ces outils technologiques, généralement dédiés aux narcissisme & exhibitionnisme les plus débridés … ! Qu’aurait bien pu en dire un Samivel si discret, si humble … ? Vraisemblablement qu’effectivement …

« Le progrès est un élan vers le pire »

Emil Cioran

En plus tous ces faux autoportraits qui envahissent grands et petits écrans ne sont en réalité que des egoportraits. Considérez plutôt Mon, ton, son, notre … autoportrait !

Rappel : la Première Personne compte toujours à partir de 0, moyen habile (upaya) de, notamment, transformer les groupes de quatre personnes en groupe de trois … Essayez, vérifiez !

¹ – Cf. aussi le site de l’association des Amis de Samivel.

Samivel est notamment l’auteur d’au moins deux ouvrages aussi majeurs que sous-estimés :

  • « L’œil émerveillé ou la nature comme spectacle » aux éditions Albin Michel
  • « Hommes, Cimes et Dieux » aux éditions Arthaud

² – Mes traits ne sont pas « particulièrement intellectuels », surtout lorsqu’ils sont couverts d’une bonne couche de crème solaire haute protection ! Et, tout comme Douglas, je suis bien forcé de constater que ce sont souvent les « intellectuels », et notamment les experts, qui, souvent, passent complètement à coté du trésor – trop simple … ? – de la Vision du Soi.

A l’occasion ils feraient bien de (re)lire l’évangile de Thomas :

« Le vieillard n’hésitera pas à interroger l’enfant de sept jours à propos du Lieu de la Vie et il vivra. »

Logion 4

Samivel quant à lui évoquait la prolifération des « zombis » … dès 1976 :

« Le privilège accordé aux premières années réside dans une vision pure et cristalline, antérieure à tout jugement conditionné, où chaque objet est traité avec un respect instinctif, apprécié pour lui-même, et indépendamment de toute hiérarchie utilitaire, où une feuille morte, échappant à l’éthique du râteau et du balai, murmure ses confidences dans la même langue que les étoiles.

Certes, d’autres évaluations interfèrent – il ne peut guère en être autrement – mais il subsiste au nœud le plus intime et le mieux défendu de la conscience un suprême recours à la vérité, à l’innocent et primordial état de clairvoyance. C’est en ce sens que peut s’entendre la remarque fameuse à propos de la nécessité d’être ou de redevenir “comme un petit enfant” pour entrer dans le royaume des cieux. Cette proposition ambiguë, dont l’ironie souriante est à peine dissimulée, continue à susciter de nombreux ricanements. Aussi l’Europe cartésienne est-elle encombrée de zombis. »

« L’œil émerveillé ou la nature comme spectacle », pages 9/10

³ – Voici le dessin « original » de Samivel :

Mais son « visage originel », tout comme le notre, ne permet pas de se voir avec une tête. A l’évidence, en le lisant ou en contemplant ses dessins, Samivel avait lui aussi « perdu une tête et gagné un monde » (Cf. « Vision »).

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *