Pierre-Châtel, lieu propice à la Vision ?

Je suis très heureux d’avoir pu animer un premier atelier de Vision du Soi selon Douglas Harding à Pierre-Châtel, le site extra-ordinaire où s’est installée l’association A Ciel Ouvert.

PCvueAerienne
Chartreuse forteresse de Pierre-Châtel

Et j’espère bien entendu qu’il sera suivi par de nombreuses autres occasions de partage. La prochaine sera le 11 octobre 2015 ; vous pouvez vous inscrire ici.

Mais est-ce que la Chartreuse Forteresse de Pierre-Châtel est un lieu plus propice à la Vision que d’autres endroits plus ordinaires ? Est-ce que c’est un lieu où il serait plus facile de Voir clairement que « Je Suis » (“ἐγώ εἰμί” dans le langage de l’évangile de Jean) ou que « Je suis Brahman » (« Aham Brahmasmi » dans celui de la Brihadaranyaka Upanishad)¹ ?

Du fait, peut-être, de sa position géographique, tout en haut d’une éminence rocheuse dominant le Rhône de près de 200 mètres, et au sein d’une nature encore préservée² ? Les caractéristiques de ce lieu, et sa beauté incontestable, font qu’il a sans aucun doute été fréquenté très tôt par nos lointains ancêtres, bien avant que les premières chroniques du Moyen-âge ne fassent état de son existence.

Et & où du fait de la longue histoire commune de ce château-fort avec la Maison de Savoie, puis avec la France, et de tous les aménagements qui l’ont institué en un lieu de pouvoir temporel ?

Et & où, encore, du fait de l’existence sur le site pendant près de quatre siècles d’une fondation de l’ordre cartusien  ?

Et & où, enfin, du fait que les associations Terre du Ciel et désormais A ciel Ouvert y aient organisé de nombreux stages avec de prestigieux intervenants depuis presque vingt-cinq ans ?

Doigt dans les 2 sensJPGNon, désolé de vous le dire aussi brutalement et de, peut-être, vous décevoir, il n’est pas plus facile de voir sa Véritable Nature à Pierre-Châtel que partout ailleurs³. Tout simplement parce que les expériences d’attention mises au point à cet effet par Douglas Harding fonctionnent à merveille absolument partout. Dès que vous le voulez vraiment, le meilleur endroit pour Voir ce Que Vous Êtes vraiment c’est ici, pas ailleurs, la bonne direction c’est vers le Centre, pas vers la périphérie, et le meilleur moment c’est maintenant, pas demain …

Ceci dit, il n’y a pas de mal à se faire du bien, et ce cocktail de beauté et d’énergie qu’est Pierre-Châtel, complété par l’efficacité et la gentillesse de l’équipe d’accueil,  constitue un endroit des plus appropriés pour découvrir ce cocktail de beauté et d’énergie qu’est votre Vraie Nature, cet espace d’accueil illimité et inconditionnel que vous êtes, que nous sommes tous.

Les caractéristiques du lieu vous aideront peut-être aussi à vous rappeler que demeurer Ici, dans la quiétude de la Source, requiert les qualités de patience, de courage, de ténacité et de réalisme propres aux combattants … et aux moines chartreux.

Alors à bientôt à Pierre-Châtel … ou partout ailleurs !

Cordialement

 

¹ – Deux formulations principales pour tenter d’exprimer Cela, mais il y en a de très nombreuses autres. Peu importe en fait, l’essentiel c’est d’en faire l’expérience.

² – Enfin tout est relatif : l’altitude, la proximité de grandes agglomérations et voies de communication, les vents dominants … tout cela fait que la pollution atmosphérique n’épargne pas plus Pierre-Châtel qu’une très grande partie du territoire français. Et … la centrale nucléaire du Bugey se trouve à moins de quarante kilomètres.

³ – Douglas avait situé sa Vision initiale face aux cimes enneigées du Kangchenjunga et de l’Everest. Il a par la suite regretté cette localisation géographique, et affirmé que la découverte de sa véritable Nature aurait tout aussi bien pu se produire dans l’exiguïté d’une « pissotière londonienne ». Il craignait, non sans raison, que moult chercheurs s’intéressent plus à l’exotisme himalayen qu’à la Vision, aux détails périphériques qu’à l’expérience centrale, aux « cendres » qu’à la « braise », au doigt qu’à la lune … C’est effectivement déjà le cas dans tant de voies spirituelles, même extrêmement dépouillées ; cela permet de signifier ostensiblement que l’on cherche, de contribuer à faire tourner le spirit-business et … d’éviter soigneusement de trouver !

by-nc-sa

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils.
La lecture de « La philosophie éternelle » d’Aldous Huxley m’oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi.
Mon parcours intérieur emprunte d’abord la voie du yoga, puis celle de l’enseignement d’Arnaud Desjardins.
La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d’accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.

Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *