Phytospiritualité – Douglas Harding

LierreGrimpant
Lierre grimpant

Dans la jungle du web il arrive que l’on découvre parfois un magnifique jardin, et comme chacun sait, un jardin c’est un trésor. Je vous offre ci après le lien vers la partie du blog Phytospiritualité consacrée à Douglas Harding. Elle regorge de choses intéressantes, et je suis certain qu’elle continuera à s’enrichir.

[L’illustration ci-contre renvoie au chapitre 23 de « La Troisième Voie » : « Comme le lierre »dans lequel Douglas relate l’histoire et les enseignements des attachements et détachements successifs de sa longue et magnifique vie.]

Mais ne vous y trompez pas : les choses sont là-bas sur l’écran, à une distance de 40 ou 50 centimètres de la Non-Chose qui se trouve Ici au Centre, cet Espace d’accueil inconditionnel et illimité qui est notre vraie nature, notre « visage originel ». C’est le seul trésor à partir duquel toutes les choses pourront être vues dans leur unité et leur splendeur. C’est « la claire lumière du vide » (une désignation parmi d’autres…) qu’il convient de Voir et où il convient de demeurer.

Toutes les choses ont pour seul intérêt de nous renvoyer à la Non-Chose que nous sommes, en gardant à l’esprit la seule règle de la Vision du Soi (Vision Sans Tête) : l’asymétrie

  • entre les formes là-bas et le vide Ici
  • entre les couleurs là-bas et la transparence Ici
  • entre la complexité des détails là-bas et la simplicité Ici
  • entre l’esclavage au temps là-bas et la liberté de l’éternité Ici
  • entre le né, le fait, le composé là-bas et le non-né, non-fait, non-composé Ici

Doigt dans les 2 sensJPG

NB : la partie droite de ce blog vous donne également accès à de nombreux documents concernant des personnalités – et parfois même de puissantes impersonnalités ! – qui honorent aussi volte-espace de leur présence : Arnaud, Svami Prajnanpad, et bien d’autres …

Longue vie à Phytospiritualité !

Cordialement

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi, Harding Douglas, VOLTE & ESPACE and taguée , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *