« Perles de Conscience – A la rencontre d’Êtres remarquables » – Dominica H.

Mon utilisation du superbe portrait de Douglas Harding dans quelques articles de volte-espace ne respectait pas le copyright du photographe, Dominica H. Après m’être excusé de cette tardive prise de conscience et avoir rectifié cette erreur, j’ai également décidé d’informer les lecteurs de volte-espace de l’existence du non moins superbe livre de Dominica :

« Perles de Conscience – A la rencontre d’Êtres remarquables »¹

Ce livre est préfacé par Arnaud Desjardins :

« Autrefois cinéaste moi-même je suis sensible à l’art photographique et c’est depuis longtemps que j’admire les portraits de Dominica. L’austérité du noir et blanc, sans la distraction qu’apportent les couleurs, révèle la profondeur qu’exprime la surface. Avec rigueur mais aussi une grande ouverture de cœur et d’esprit, Dominica a réuni en un volume les visages ô combien différents, d’hommes et de femmes témoins de formes, différentes elles aussi, de la vie spirituelle. Nous savons que “l’Esprit souffle où il veut”. La première vertu est donc l’accueil de l’autre² – même si la forme de son engagement diffère de celle du nôtre.

C’est à quoi nous appellent les visages que la persévérance de Dominica a réunis ici. Puissent au moins certains de ceux-ci avoir un écho en vous et vous orienter non vers leur “sagesse” mais vers la vôtre.

En ce qui concerne ceux et celles que je connais personnellement, ce qui m’a le plus touché en les découvrant dans leur vérité, c’est leur amour des autres, leur bienveillance essentielle – même si celle-ci prend parfois un “visage” inattendu. »

Il présente cinquante deux portraits et extraits de textes :

Ma Amritanandamayi,  Adyashanti, Frère Antoine, Ramesh S. Balsekar, Éric Baret, Cheikh Khaled Bentounès, Jean Bouchart d’Orval, Byron Katie, Jacques Castermane, Chandana, Chandra Swami, Swami Chidananda, Charles Coutarel, Dada Gavand, Arnaud Desjardins, Peter Fenner, Placide Gaboury, Ganga, Douglas Harding, Chuck Hillig, Catherine Ingram, Sri Prem Baba, Lama Jigmé Rinpoche, Alejandro Jodorowsky, Joshin Sensei, Stephen Jourdain, Carl-A. Keller, Jean-Yves Leloup, Wayne Liquorman, Albert Low, Lee Lozowick, Shree Maa, Madhuri, Philippe Maillard, Marigal, Mooji, Daniel Morin, Richard Moss, Nannagaru, Tony Parsons, Radha Ma, Yogi Ramsuratkumar, Ranjit Maharaj, Karl Renz, John de Ruiter, Shantimayi, Tenzin Gyatso – 14e Dalaï-lama, Eckart Tolle, U.G. Krishnamurti, Virgil, Yolande … et la Montagne Arunachala.

Il est postfacé par Thierry Janssen :

« … Chacun des portraits présentés dans ce bel ouvrage m’est apparu comme une fenêtre ouverte³ sur la beauté de notre humanité. Une invitation à nous réveiller. Un appel à vivre avec sagesse et sérénité. Un but que certains qualifient d’utopie.

“L’utopie n’est visible qu’à l’œil intérieur”, écrivait Jorge Luis Borges. C’est avec cet œil intérieur que Dominica a capté la profonde humanité de ses “amis spirituels”. Des amis dont les yeux nous apparaissent comme des perles de conscience. Le reflet de notre propre beauté. Pour cela, je voudrais la remercier. Namasté. »

Voici le texte qui accompagne le portrait de Douglas :

« Il vous suffit de retourner votre attention de 180°, de regarder et être cet Un qui regarde, l’espace infini, vide, conscient, éternel que nous sommes tous pour nous-mêmes, très précisément ici et maintenant, en ce centre qui est capacité pour le monde de se manifester. Il n’y a rien à accomplir. Simplement VOIR que vous êtes construit pour aimer. Jamais, jamais, au grand jamais vous n’avez été en situation de face à face avec qui que ce soit ; cela a toujours été Face à Espace. »

Douglas E. Harding – © Dominica H.

« All you have to do is turn your attention around 180° and look at and be the One who is looking, the infinite, empty, aware, eternal space that we all are for ourselves, right where we are, right now, at center-room for the world to happen in.

There is nothing to achieve. Simply SEE that you are built for loving.

Never, never, never have you confronted, face-to-face, anyone in your life-it has always been Face-to-Space. »

 

 

Cordialement

 

¹ – Le site d’Aluna ne donne plus accès au dossier de presse de ce livre, mais vous le trouverez ici : dossierdepresse_perlesdeconscience_alunaeditions

Format 230 x 220 mm – Format intérieur 215 x 450 mm ouvert – 180 pages
Version bilingue français-anglais
Prix public : 39 € – 51 $
En vente chez l’éditeur : www.alunaedition

Pour vous procurer l’ouvrage de Dominica, « Perles de Conscience », ou un tirage photographique, ou bien si vous avez des questions concernant son enseignement,
vous pouvez contacter Dominica via son association Conscience Plus :

Association Conscience Plus
64 rue Antoine de Pluvinel
26400 Crest, France

perlesdeconscience@gmail.com

² – « La première vertu est donc l’accueil de l’autre » a écrit Arnaud. Voilà une grande différence avec Douglas, qui lui nous montre à l’aide de quelques expériences – simples, concrètes, sans échappatoire – que nous sommes construits pour l’accueil, que notre réalité la plus essentielle est d’être Espace d’accueil illimité et inconditionnel pour … tout ce qui se présente. Qu’il ne s’agit pas d’un idéal plus ou moins (in)accessible à atteindre mais, simplement, « le terrain solide du Voir », notre vraie nature.

Il est certes possible de ne pas être « vertueux », de continuer à nier ce fait, de préférer « vouloir souffrir sa peine et non s’en consoler ». Mais avoir l’audace de tenter l’expérience, ô combien inattendue, de l’absence de tête peut être l’occasion de donner, enfin, sa chance à l’amour. N’en croyez bien sûr pas un traître mot, essayez, vérifiez.

³ – « Fenêtre ouverte » : bien vu !

Paradoxalement – mais toute la spiritualité n’est que paradoxe – chaque portrait de sage demeurant dans cet Espace d’accueil illimité et inconditionnel qu’il est, intensément consciemment, pour lui-même, renvoie celui qui le regarde à ce même Espace qu’il est également, parfois un peu moins consciemment …

A l’issue d’un atelier de Vision du Soi, si vous décidez de valoriser les expériences, chaque visage rencontré – et pas seulement celui d’un sage exceptionnel – sera l’occasion de vérifier l’évidence du face à Espace, de rendre cette vraie relation un peu plus naturelle et de donner une chance à l’amour. N’en croyez pas un traître mot, essayez, vérifiez …

« Reconnais ce qui est devant ton visage et ce qui t’est caché te sera dévoilé. Il n’y a rien de caché qui ne sera manifesté. »

Thomas, logion 5

by-nc-sa

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils.
La lecture de « La philosophie éternelle » d’Aldous Huxley m’oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi.
Mon parcours intérieur emprunte d’abord la voie du yoga, puis celle de l’enseignement d’Arnaud Desjardins.
La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d’accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.

Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

4 Responses to « Perles de Conscience – A la rencontre d’Êtres remarquables » – Dominica H.

  1. Dominica dit :

    Merci Jean Marc pour cette page que je viens de découvrir. Pouvez vous me rappeler votre adresse mail, d’avance merci. Dominica

  2. veltori dit :

    Né Louis Chauvel en 1923, originaire de Cuillé, en Mayenne, Frère Antoine est un ancien novice cistercien ayant échoué. En 1966, il est devenu ermite dans une grotte du rocher de Roquebrune-sur-Argens, où il vit par périodes, dans le département du Var (France). Il a effectué de nombreux voyages en Inde où il aurait soutenu des projets médicaux pour les patients démunis.

    En conflit avec sa hiérarchie et l’Église catholique il rejette également la société de consommation tout en publiant des idées réactionnaires. Sa spiritualité s’inspire d’un mélange hétéroclite de traditions chrétiennes et indiennes (Gandhi,, hindouisme et bouddhisme), sans pour autant être végétarien,. Il est aussi influencé par le taoïsme et des philosophies antiques (notamment le stoïcisme). Il prône l’ascèse, le rejet de la société et la méditation constantes, affirmant que le divin est en l’homme.

    Sa sensibilité philosophique caractérisée par un refus d’adhérer à une société ou un système s’appuyant sur la démocratie parlementaire, le pouvoir de l’argent, les idées reçues en matière d’ordre social, et plus généralement toute forme d’autorité se réclamant d’eux le rapproche de la définition de l’anarchisme de droite.

    Une bouffée d’ermite est le premier ouvrage (paru en 1992, textes écrits par l’ermite entre 1966 et 1991). D’autres textes de l’ermite ont été rassemblés dans sept autres livres jusqu’en 2015. Un reportage de 9 min 39 a été diffusé à son sujet durant l’émission du 20 décembre 2000 de Ça se discute sur France 2, intitulée « Ascètes ou jouisseurs : qui a raison ? ».

    Dans les propos et les textes l’humour a une place essentielle. Il est également dessinateur et sculpteur, ainsi que l’auteur, le compositeur et l’interprète de nombreuses chansons.
    Controverse

    De nombreuses controverses existent sur les propos du frère Antoine, en raison de ses propos réactionnaires ou de mauvais goût. Dans le livret Bonnes Nouvelles du fond de soi (2010), on trouve les phrases suivantes :

    « Radio, télé, journaux, magazines, sont des moyens et des instruments pour voir et regarder le monde dans l’anus. »
     » Quand on voit un enfant sortir d’une maison en poussant des cris affreux parce qu’il a reçu une raclée, la premières attitude juste est de se réjouir car c’est la preuve qu’il n’est pas orphelin ».

    Propos contradictoires :

    D’un esprit très critique envers les média et fustigeant ces derniers (voir plus haut), il écrit ou participe à des publications, des livres, des articles de journaux, accepte l’invitation d’émissions de télévisions (exemple avec Jean Luc Delarue)
    Aides sociales : faisant la promotion d’une vie ascétique à l’extrême, il condamne les aides sociales comme le chômage et les allocations familiales les considérant comme un poids et une charge pour la société. Exemple page 132 de La Voie du Rocher :  » Or , Argent, SMIG, etc. Jésus passe au travers comme un saniassin  » (avec en note : saniassin : En Inde le renonçant)
    Solidarité, organisation syndicale : il est opposé à toute forme d’organisation et de mouvement social, considérant qu’ils ne servent qu’à amasser et s’encombrer toujours plus.

    • Bonjour,

      Cet article ne se proposait pas d’apporter une caution inconditionnelle à chacune des cinquante deux personnes photographiées par Dominica. J’en ai rencontrées quelques-unes, lues ou écoutées quelques autres. J’ignore à peu près tout de Frère Antoine.
      J’ai évoqué discrètement les « rumeurs » concernant Ramesh Balsekar dans « A propos de Leonard Cohen » publié le 5 février 2014. Des rumeurs analogues ont circulé à propos de K. G. Dürckheim … et sans doute à propos d’autres enseignants spirituels. Voici la fin de cet article :
      NB: je n’ignore pas les remous autour des personnes de Joshu Sazaki Roshi et de Ramesh Balsekar … C’est à mon avis une preuve supplémentaire de l’immense intérêt de la Vision du Soi : l’essentiel est rendu accessible d’emblée, rapidement, simplement, concrètement. Et les moyens d’y revenir à volonté également. Il n’y a aucune nécessité de demeurer de longues périodes auprès d’un enseignant révéré, … avec tous les risques que cela peut comporter parfois. « La chair est faible hélas … »

      Non, je voulais juste apporter mon soutien au travail de très grande qualité réalisé par Dominica. Et je persiste à maintenir ce soutien.

      Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *