Party – Aldous Harding

« La Néo-Zélandaise signe un second album à couper le souffle … Célestes ou damnées, ses chansons passeront à la postérité. »

Télérama n° 3514

Volte-espace a déjà évoqué Aldous Harding, chanteuse folk néo-zélandaise, à l’occasion de son premier album.

Le deuxième, Party, semble à nouveau faire l’unanimité …

« Aldous Harding a une grâce de son temps tout en lui échappant avec obstination. Sur le fil de structures minimales, on dirait qu’elle s’aventure à chaque fois comme si elle ne savait pas ce qui allait se passer … Chacune de ces neuf chansons célestes ou damnées laissera tôt ou tard son empreinte. Ce disque intranquille vivra longtemps. »

Télérama François Gorin

 

 

Cordialement

 

PS bis : dis Aldous, et si tu nous offrais une nouvelle version du « Douglas Traherne Harding Song » … ?

« You’ll never enjoy the world aright
Till the sea itself floweth
In your veins till you are clothed
With the heavens and crowned with the stars. »

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans Fondamentaux Vision du Soi and taguée , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.