« Objections et réponses » – 3

Cf. l’introduction à cette série d’articles dans Objections et réponses – 1

Question : « N’y a-t-il donc aucun travail à faire ? Quel rôle attribuez-vous à la méditation¹ ?

Réponses : Cette voie n’est pas une solution de rechange qui rendrait inutile toute méditation sérieuse. Elle ne nous dispense pas d’un travail convaincu et continuel sur nous-même, mais au contraire elle nous y stimule puissamment². Si d’un coup nous arrivons à déplacer l’expérience essentielle de l’Illumination, de sorte qu’elle se trouve en tête de l’Octuple Voie, nous n’ignorons aucune des étapes de la Voie. Nous rencontrons chacune de ces étapes, non comme des moyens pour atteindre l’Illumination, mais comme conséquences de celle-ci. Cela présente plusieurs avantages.

Lorsque vous envisagez l’achat d’une télévision³, il y a beaucoup d’arguments à faire valoir en faveur d’un achat à crédit qui vous permet de prendre immédiatement livraison de l’appareil, de profiter des émissions tout de suite et tant que vous le pouvez (vous serez peut-être mort avant d’avoir payé le montant total) ; en outre, vous savez pourquoi vous payez et vous aurez de sérieuses raisons de rester à jour de vos versements. Bien sûr, le plein prix devra être payé en dernière échéance, et si vous êtes en retard de paiement le vendeur passera reprendre son bien, mais au moins vous suivrez le programme, maintenant.

Il en va de même pour la vision de votre Nature Vide, de votre absence de tête, sauf que la pratique de la vision fait elle-même office de paiement.

Dans notre méthode, méditer en vue de l’Illumination consiste à en jouir. »

NB : « le plein prix », encore une traduction négligée, mais ce « full price » nous rappelle la citation, fréquente sur ce site, de Svami Prajnanpad : « You will have to pay the full price. »

Je pense que la fin de ce paragraphe signifie plutôt : « … mais au moins vous aurez suivi le programme jusqu’à ce moment. »

 

Cordialement

 

¹ – J’apprécie particulièrement cet aphorisme d’Yvan Amar dans « Les Nourritures Silencieuses » :

« La méditation est le lieu où l’univers se réjouit d’être l’univers. »

En ce moment de floraison de la « méditation stratégique » (méditation pour …, – contre …), qu’Yvan dénonçait, il n’est sans doute pas inutile de rappeler quelques valeurs sures :

Il n’est sans doute pas inutile non plus d’inviter à découvrir la « méditation pour la place du marché » lors d’un atelier de Vision du Soi selon Douglas Harding.

Doigt dans les 2 sensJPG

² – C’est effectivement mon expérience, celle de mon ami Alain Bayod, celle de nombreux autres amis sur le chemin, peut-être la votre bientôt … Mais n’en croyez pas un traître mot, venez vérifier lors d’un atelier !

³ – Toutes les fois que je relis ce texte j’admire le culot de Douglas ! Certes l’image de l’écran immaculé qui n’est pas affecté par le film projeté sur lui est devenue quasiment traditionnelle. Mais la télé à crédit, en 1961 il fallait oser. Pour les plus jeunes, sachez que du temps de l’ORTF, entre 1959 et 1973, des films d’Arnaud Desjardins étaient programmés en première partie de soirée, suivis d’un débat …

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *