Nous en faisons des objets … nous voilà assujettis – Jacques Brosse

 

« En soi, les choses seraient simples, mais, voulant à tout prix les comprendre, nous les compliquons. Nous en faisons des objets, et nous voilà assujettis. »

« Le bonheur-du-jour »

Samedi 12 mai

 

Cordialement

 

Cette courte citation ouvre un abîme d’interprétations …

La Vision du Soi selon Douglas Harding a délibérément choisi d’en revenir à l’essentielle catégorie du « simple ». Cf. le billet « Les choses essentielles sont simples … ».

« Comprendre … » : une façon un peu différente de « prendre », d’accumuler une illusion de sécurité, d’essayer vainement de conjurer la peur du « petit » corps & mental de la zone « je suis humain » du dessin ci-dessous.

Il n’en demeure pas moins que c’est seulement « Quand le désir de prendre disparaît que les joyaux apparaissent. »

Dès que le mental prétend « prendre » la main, « com-prendre » le mystère de l’Un, tout se « complique » et dégénère dans la dualité sujet//objet. C’est alors l’exil de cette liberté qui constitue le droit de naissance et la dignité de l’humain dans sa plénitude « Corps & Âme – Esprit ». « … nous voilà assujettis », ne signifie rien d’autre que le retour à ce « statut d’esclave » pointé par Svâmi Prajnânpad, et bien d’autres.

Une fois de plus :

« … et vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres. »

[καὶ γνώσεσθε τὴν ἀλήθειαν, καὶ ἡ ἀλήθεια ἐλευθερώσει ὑμᾶς.]

Évangile de Jean 8, 32

La « vérité » ne se trouve pas dans la zone « je suis humain » du dessin ci-dessus, mais dans l’expérience personnelle, profonde, indubitable, … d’être la totalité de cette « carte », « notre autoportrait » à tous, l’espace d’accueil illimité & inconditionnel, le « contenant ultime », « the big picture ».

N’en croyez pas un traître mot, essayez, vérifiez !

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 4 - Méditation and taguée , , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.