L’État d’Israël contre les Juifs – Sylvain CYPEL

« L’État d’Israël contre les Juifs » – Sylvain CYPEL

« Imagine-t-on en France une loi qui établirait deux catégories de citoyens : par exemple, les « Français de souche » et les autres, qui ne bénéficieraient pas de droits égaux ? Une loi ségrégationniste de ce type, le Parlement israélien l’a votée en 2018, au bénéfice des seuls citoyens juifs. Comment s’étonner que, de Trump à l’Indien Modi, du Hongrois Orbán au Brésilien Bolsonaro, les nouveaux dirigeants dits « illibéraux », dont certains cultivent leurs franges antisémites, plébiscitent désormais Israël ? Ce qui les fascine, c’est la capacité de cet État à imposer sa politique « identitaire », à multiplier les lois antidémocratiques, à faire taire les critiques et à promouvoir un modèle où la « guerre au terrorisme », la xénophobie et l’islamophobie assumées jouissent d’un soutien massif au sein de l’ethnie majoritaire. Comment est-ce advenu ? Quelles en sont les conséquences, pour les Palestiniens comme pour les Israéliens ? Ce sont les questions auxquelles ce livre tente de répondre.

En France, le CRIF, représentant du judaïsme qui fait aussi office de lobby pro-israélien, entraîne ses adhérents dans un soutien sans faille aux actions des gouvernants d’Israël. Aucun débat n’a agité la communauté juive française après le vote de la loi ségrégationniste en Israël. Aux États-Unis, celle-ci et de multiples actes du même ordre sont vivement critiqués par des responsables juifs de premier plan et plus encore dans la jeunesse juive. Ceux-là dénoncent l’occupation indigne des Territoires palestiniens et les dangers de l’idéologie identitaire qui l’accompagne. Israël, clament-ils, est devenu « mauvais pour les Juifs ». Certains pronostiquent un divorce irrémédiable entre Juifs israéliens, engoncés dans le tribalisme, et Juifs américains, qui redécouvrent les attraits de la diaspora. »

Collection : Cahiers libres, février 2020

Table des matières

Introduction

« Ce qui ne s’obtient pas par la force s’obtient en usant de plus de force »
La fascination pour Israël des nouveaux dirigeants identitaires

1. « L’imposition de la frayeur. La réalité de l’occupation militaire

L’armée la plus morale du monde
L’enseignement du mépris
« L’épanouissement d’un Ku Klux Klan juif »
Israël, champion de la « guerre au terrorisme »

2. « Uriner dans la piscine du haut du plongeoir ». Ce qui a changé en Israël en cinquante ans

La fin du déni
L’affaire Azaria
L’impunité et la brutalisation de la société
L’« odeur du fascisme »

3. « Mais quel est ton sang ? ». L’État-nation du peuple juif

« Une loi mauvaise pour Israël et mauvaise pour le peuple juif »
Le triomphe de l’ethnocratie
« L’espace vital du peuple juif »

4. « Ils ne comprennent pas que ce pays appartient à l’homme blanc ». Une idée émergente : la pureté raciale

Haro sur les « infiltrés » noirs
Les liens avec les « suprémacistes » blancs
La quête du gène juif

5. « Localiser, pister, manipuler ». La cybersurveillance, nouvelle arme politico-commerciale d’Israël

La tradition des ventes d’armes
La cybersurveillance dernier cri
« Agir sous les radars »
Israël et l’affaire Khashoggi
Après les Palestiniens, la surveillance des Israéliens déviants

6. « L’État du Shin Bet est arrivé ». Quand le peuple plébiscite la « démocratie autoritaire »

Des Palestiniens, Israël étend ses filets aux Juifs mal-pensants
BTS, l’ennemi intérieur
BDS, la « menace stratégique »
L’État sécuritaire en action

7. « Une espèce en voie de disparition ». La société civile israélienne en souffrance

Qui a encore besoin d’une Cour suprême ?
Le désarroi de l’opposition citoyenne

8. Quand Hitler « ne voulait pas exterminer les Juifs ».

Netanyahou, l’histoire « fake » et ses amis antisémites
Le mufti de Jérusalem instigateur de la Shoah ?
Le ciment de l’islamophobie
L’alliance avec le vieil antisémitisme d’Europe de l’Est
Le cas Soros : Trump est-il antisémite ?

9. « Il n’est pas nécessaire ni sain de se taire ». Crise au sein du judaïsme américain

Ces Juifs américains qui tournent le dos à Israël
Pourquoi ce tournant intervient-il aujourd’hui ?
Crise au parti démocrate
La contestation du statut d’Israël aux États-Unis

10. « Pas ça ! Vous ne me citez pas là-dessus… ». L’aveuglement des Juifs de France

Le CRIF, organisme communautaire ou lobby pro-israélien ?
L’entre-soi ethnique et le poids de la couardise

11. « Je suis épuisé par Israël, ce pays lointain et étranger ». Schisme dans le judaïsme ?

« Quel Israël soutenez-vous, exactement ? »
« La se situe la faiblesse qui nous fera choir »
« Renouveau diasporique » aux États-Unis
Vers une scission dans le judaïsme ?

Conclusion. « Israël contre les Juifs ».

Tony Judt, in memoriam

Remerciements

 

Cordialement

 

Cf. aussi :

Les emmurés – La société israélienne dans l’impasse

Antisémitisme : l’intolérable chantage Israël-Palestine, une affaire française ?

Israël : L’alternative, Tony Judt

« L’État d’Israël contre les Juifs » – 3 questions à Sylvain Cypel

 

NB : est-ce que la promotion (très relative, vu le nombre de passages sur volte-espace …) de cet ouvrage de qualité me situe dans le camp des antisionistes, voire des antisémites ?

Il me semble que c’est très exactement l’inverse. Si « les juifs » ont survécus à des millénaires d’étude, de transmission, de persécutions – jusqu’à ce sommet de l’horreur qu’a été la shoah, ce n’est pas pour déchoir dans cet honteux système politique qu’est devenu l’État d’Israël sous la direction de Benjamin Natanyahou.

Je suis effectivement persuadé, dans la mesure des informations dont je dispose, qu’Israël est devenu mauvais, non seulement pour « les Juifs », mais aussi pour cette admirable tradition qu’est le judaïsme dans ses formes les plus équilibrées.

Je vais rechercher ce que le regretté George Steiner a écrit sur le sujet, et je vous l’exposerai dans un prochain billet.

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 4 - Transformation personnelle & sociale, Fondamentaux Transformation personnelle & sociale and taguée , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.