Les festivals de « yoga » – Ce qu’il faut savoir !

  • « L’ « idée »? Américaine : De grands raouts yogi aux allures de super shows funky. Au menu : professeurs superstars, élèves béats, autographes et stands où, des tapis aux leggings, des huiles essentielles aux voyages spécialisés, tout le business du yoga est représenté.
  • L’important ? Le dépaysement : Il faut que, ensemble, élèves et professeurs pratiquent dans un univers nouveau, vibrent, créent une énergie inédite et réelle.
  • Le but ? Partager : Si les shows américains font la part belle aux espaces commerciaux, les festivals européens mettent en avant les cours collectifs, l’esprit festif, la musique, les initiations. Il s’agit de sortir de la pratique en solo inhérente,souvent, au yoga ou à la méditation. Ici on cherche à approfondir ses connaissances tout en découvrant d’autres types de yoga …
  • Le dress code ? Tolérant : En Europe, en revanche, le look n’a pas encore volé la vedette aux postures …
  • Quand ? … »

Ne comptez pas sur moi pour vous l’indiquer … Vous risqueriez de tomber sur « un yogamarket, un bal des yogis, … » et certainement pire encore.

Bon, est-ce qu’une  « idée » américaine reprise par le magazine Elle pouvait vraiment déboucher sur autre chose que ce méli-mélo nauséabond et déprimant ? Le credo universel du monde moderne : « business as usual », ne respecte rien, réduit et salit tout ce qu’il touche, et constitue une expression assez accomplie de l’instinct de mort. Le « progrès » que ce monde nous propose, c’est effectivement, selon la belle formule d’Emil Cioran, « un élan vers le pire. »

L’exact contraire en somme du programme de vie que j’ai découvert autrefois à l’École Française de Yoga de la Ste-Baume, et qu’il est possible de résumer ainsi :

 

« Conduis-moi de l’irréel au Réel.asatoma                    

Conduis-moi de l’obscurité à la Lumière.  

Conduis-moi de la mort à l’Immortalité. »

Brihadaryanaka Upanishad

 

Heureusement le vrai Yoga, tout comme sa forme très singulière qu’est la Vision du Soi selon Douglas Harding, sont immunisés contre ces dégénérescences propres au monde moderne.

Un atelier de Vision du Soi peut réellement vous aider à être en yoga, toujours et partout. Essayez.

NB : l’illustration est tirée de ce site intéressant.

 

Cordialement

 

 

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 5 - Un corps bien accordé, Fondamentaux Un corps bien accordé and taguée , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *