Catégories
6 - Lectures essentielles

L’église des saints – Georges Bernanos

« Notre Église est l’église des saints. Mais qui se met en peine des saints ? On voudrait qu’ils fussent des vieillards pleins d’expérience et de politique, et la plupart sont des enfants. Or l’enfance est seule contre tous. »

« Au fond le monde n’a jamais eu peur que des saints en qui sa clairvoyance reconnaît des êtres trop simples, irréductibles, c’est-à-dire impossibles à encadrer solidement, de véritables ravisseurs d’âmes. »

Georges Bernanos

« Ainsi parlait Georges Bernanos » – 58 et 59

Arfuyen – 2019

Cordialement

 

NB : … Georges Bernanos – 58 et 59 signifie qu’il s’agit des 58° et 59° « maximes de vie » de cet ouvrage qui en propose 375. Idem pour le n° 239 ci-dessous.

&

« Saint … » : vaste programme de recherche pour « séparer » le « pur » bon grain de l’ivraie ! Je vais donc le remettre … aux calendes ! Contentez-vous pour l’instant de laisser infuser en vous les indications précieuses de Bernanos : « enfants … êtres trop simples, irréductibles ». Cela devrait suffire à vous rapprocher de la Vision du Soi selon Douglas Harding !

&

« On ne comprend absolument rien à la civilisation moderne si l’on n’admet pas d’abord qu’elle est une conspiration universelle contre toute espèce de vie intérieure. Hélas ! la liberté n’est pourtant qu’en vous, imbéciles ! ». (239)

Que « la liberté » ne soit « qu’en vous », en ce « Je Suis » central qui explose aux dimensions de l’univers entier, vous en avez l’expérience si vous pratiquez la Vision du Soi selon Douglas Harding. Sinon, j’espère que ces quelques citations de Georges Bernanos vous encourageront à déjouer la « conspiration universelle ». C’est « le seul espoir ».

« Ainsi parlait Georges Bernanos », comme la plupart des livres édités par Arfuyen, est une petite merveille. Les éditions Arfuyen sont un trésor. Abonnez-vous à la Lettre du Lac Noir sans tarder.

 

 

Par Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 62 ans, marié, deux fils.
La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi.
Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins.
La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.