« Le temps des moines. Clôture et hospitalité » – Danièle Hervieu-Léger

Inactuelle actualité des valeurs monastiques

Comme la plupart des médias « traditionnels » n’en parleront certainement pas, je vous informe de la parution d’un ouvrage de Danièle Hervieu-Léger, certainement des plus intéressants :

« Le temps des moines. Clôture et hospitalité » 

La séance du jeudi 23 février 2017 des débats du CéSor sera consacrée à cet ouvrage,  en présence de l’auteur¹.

L’auteur présente brièvement ci-dessous l’essentiel de son propos :

 

 

Bonne lecture² !

 

Cordialement

 

¹ – L’accès aux salles de cours du 96 bd Raspail se fera uniquement par le 19 rue Notre-Dame-des-Champs, 75006 Paris – Salle M. et D. Lombard (RDC)

Réservation indispensable : https://cesordeb-dhl.eventbrite.fr

² – Quelques expériences & « jeux pour entrer dans le Royaume » pratiqués dans un atelier de Vision du Soi selon Douglas Harding peuvent vous aider à entrer très profondément dans l’essence de tout monachisme :

« Est moine celui qui tend à l’unité en lui-même, à l’unité avec les autres, à l’unité avec la planète qui le porte, à l’unité avec le réel qui le soutient dans l’être. »

Bernard Besret

… peuvent vous aider à réintégrer votre vraie nature d’espace d’accueil illimité, votre vraie nature d’hospitalité inconditionnelle, votre vraie nature de contenant ultime.

Ces expériences sont aussi de nature à vous détendre tout au long de la lecture de ce volumineux ouvrage de 712 pages.

Mais comme d’habitude n’en croyez pas un traître mot, essayez, vérifiez !

Sommaire

Ouverture
Genèse d’un projet
La logique de la « double éthique » : temps des moines et temps de l’Église
Le périmètre de l’observation
Les chemins de l’enquête

Chapitre 1 – Figures de fondateurs

De l’effondrement au relèvement
Dom Guéranger à Solesmes : la société angélique
Le parcours d’un prêtre ultramontain
La construction de l’utopie monastique
À la tête d’une famille d’élus : un abbé de droit divin
Jean-Baptiste Muard à la Pierre-qui-Vire : la phalange missionnaire
La trajectoire d’un prêtre missionnaire en terre rurale
D’une fondation à l’autre : le projet de la Pierre-qui-Vire
Un monachisme missionnaire
Emmanuel André à Mesnil-Saint-Loup : la paroisse des purs
Genèse d’une utopie paroissiale
L’invention du pèlerinage de Notre-Dame de la Sainte-Espérance
Le sens des fondations monastiques

Chapitre 2 – Le monastère de la reconquête

Variations utopiques
Des prêtres devenus moines
La recharge utopique de l’idéal sacerdotal
L’horizon romain de l’utopie
L’enjeu politico-religieux de la liturgie
L’esprit des lieux
La construction théologico-politique du « monachisme »
De quoi le « monachisme » est-il le nom ?
La théologie de l’abbatiat cénobitique
Du religieux au politique : Dieu au principe de toute autorité
La spirale du repli
La politique romaine de l’unification
Des bastions antimodernes
La politique anticongréganiste et ses effets paradoxaux
L’expérience de la guerre

Chapitre 3 – De l’« abbé monarque » au « frère en charge » : la révolution de la communauté

Communauté et autorité : une double mutation
« Il y a cinquante ans, on ne parlait pas de communauté… »
« On parlait au père abbé à genoux… »
« Un frère en charge »
Construire la communauté/« faire grandir » les moines
« Le guide de ses frères » : accompagnement personnel et encouragement à l’autonomie
L’enjeu des « dispenses »
« Faire exister la communauté comme un nous »
Un enjeu de démocratisation ?
Redéfinition théologique et mutation culturelle
de l’autorité abbatiale
Les legs de deux traditions
La métamorphose culturelle de la figure paternelle de l’autorité
La gestion monastique des affects, entre tradition et modernisation

Chapitre 4 – L’utopie monastique au prisme des métamorphoses de l’ascèse

De la difficulté de parler d’ascèse
Quelle définition ?
De la mortification à l’art de vivre : d’un idéal à l’autre
À la recherche du jeûne perdu : mortification, obéissance et eschatologie
La désertion contemporaine du jeûne, selon Adalbert de Vogüé
Un long appauvrissement du sens de l’observance
Le jeûne et l’ascèse, entre restitution et réinterprétation
Le corps en jeu : de quelques tournants typiques dans la trajectoire de l’ascèse chrétienne
Une typologie des formes de la protestation socioreligieuse
Ascèse et attente du Royaume
Âme et corps en interrelation : l’anthropologie duelle de la théologie médiévale
Triomphe de l’Église et individualisation de l’ascèse
Le tournant de la modernité : la dévotion contre l’utopie
La réforme de Rancé : recharge ou désinvestissement de l’utopie monastique ?
Le monastère, une utopie plausible
Le tournant politique de la réutopisation : Augustin de Lestrange et l’épopée de la Valsainte
De la Trappe à la Valsainte : l’épopée d’Augustin de Lestrange
Un mythe politique

Chapitre 5 – La puissance de la liturgie

Observer la liturgie
Des « climats liturgiques variés »
Le langage des espaces
Entrer dans l’expérience du temps monastique
La production de l’émotion
Des « guetteurs d’aube »
Le changement liturgique comme mutation de l’« être moine »
Les monastères : laboratoires du Mouvement liturgique
De la liturgie à l’ecclésiologie : la portée de la réforme conciliaire
Le moment guérangérien de la rénovation liturgique
Lambert Beauduin et le Mouvement liturgique
L’enjeu politique de la réforme liturgique
L’essaimage du Mouvement liturgique
Changer la liturgie : le moment des tempêtes
Le passage à la langue ordinaire : une réforme demandée par les abbés
Dissonances dans le chant grégorien : les effets polarisateurs de la réforme
Une scène liturgique plurielle
La stabilisation lente des nouvelles pratiques liturgiques
La liturgie comme « scène socio-théologique »
Théâtre et liturgie
Deux configurations typiques
Liturgie édifiante/liturgie édificatrice

Chapitre 6 – Le tournant œcuménique, ou le temps dilaté

La quête de l’unité, au cœur de la vie du moine
Unité de l’Église, unité des églises
Les monastères refondés du XIXe siècle : un terrain pourtant peu favorable à l’œcuménisme
De l’unionisme à l’œcuménisme : Emmanuel André et Lambert Beauduin
Un militant de l’unionisme
De la liturgie à l’ouverture œcuménique : les deux voies d’une réforme monastique
« Le monastère de l’union »
Le temps de la répression
L’essaimage d’une inspiration
Le « monastère invisible » de l’abbé Couturier
La convergence du monachisme et de l’œcuménisme : Taizé
L’affinité monastique d’un programme protestant de retour aux sources communautaires du christianisme
Contestations protestantes
Le Concile comme laboratoire de l’unité : des frontières confessionnelles dépassées plutôt que franchies
Le monachisme comme vecteur de redéfinition de la catholicité
L’œcuménisme monastique aujourd’hui : « essoufflement » ou acculturation ?
Une multitude d’initiatives dispersées
Essoufflement et/ou banalisation de l’engagement œcuménique ?
Des monastères qui revendiquent une vocation œcuménique
Dom Lefebvre à Ligugé
Notre-Dame de Fleury à Saint-Benoît-sur-Loire
L’abbaye olivétaine du Bec-Hellouin : de l’œcuménisme à l’interreligieux
La double dilatation du temps monastique : une nouvelle époque typique

Chapitre 7 – Pourquoi se retirer du monde ?

Point d’étape : retour à une polarité classique ?
L’intégralisme travaillé par la pluralisation
Que signifie la « fuite du monde » ?
« Se tenir hors du monde » : les différentes valences contemporaines de l’extramondanéité monastique
Au principe du monachisme : l’impératif du « retrait du monde »
Une dévaluation de la vie chrétienne dans le monde ?
Une problématique « transigeante » du retrait du monde
Pourquoi quitter le monde social où Dieu se révèle ?
Le sens de la clôture
L’invention de la clôture : bref retour sur l’histoire
Dissymétrie entre moniales et moines : la clôture poreuse des monastères masculins
Le cas des Fraternités monastiques de Jérusalem : un monachisme urbain sans clôture
« Moines au cœur de la ville »
De quoi le retrait est-il le signe ? Clôture-seuil et clôture-rempart
Le monde dans la clôture : le défi de l’Internet dans les monastères
Portails et sites monastiques
Le défi d’Internet
Vie monastique et contradiction des temps

Chapitre 8 – En finir avec la « double éthique ». Réformes monastiques au tournant des années 1960

La virtuosité monastique au défi d’un christianisme de volontaires
Tous virtuoses ?
Quel avenir pour la vie monastique ? Innovations, continuités et discontinuités
Maredsous/Boquen : deux laboratoires pour l’enquête
« Christianiser le monachisme » : Maredsous, ou les paradoxes de l’aristocratisme critique
Le vaisseau amiral de la restauration catholique en Belgique
Le programme et la mise en œuvre d’une réforme institutionnelle
Puissance et fragilités du modèle maredsolien
Déconstruction et reconstruction de la singularité monastique : les apories de la réforme
Boquen, ou l’emballement de l’expérimentation prophétique
Une communauté par anticipation
Boquen, lieu utopique
Le choc des charismes : Alexis Presse et Bernard Besret, entre Boquen et Clairvaux
La Communion de Boquen : l’incubateur d’une autre Église
Réinventer le monachisme pour réformer l’Église : la dynamique utopique de la liturgie
Tours et détours d’une normalisation
Le déplacement politique de la protestation

Chapitre 9 – Promis à disparaître ?

L’impossible idéal de l’« immersion dans le monde »
En finir avec la « spécialisation professionnelle » de la radicalité chrétienne
L’aporie du célibat consacré
L’effondrement démographique : des effets multiples et cumulatifs
L’assèchement : entre départs et raréfactions des entrées
Une difficile évaluation statistique
Une épreuve aux conséquences multiples
Un écosystème transformé
Le défi du recrutement
Attirer des jeunes ?
Ce qui reste des « viviers de vocations »
Des vocations de « convertis »
Un exemple, parmi beaucoup d’autres
Des pistes à peine esquissées
Une alternative à la perte ? De l’hypothèse d’un regroupement à l’idée d’un « nouveau monastère »
En arrière-plan : une reformulation culturelle du rejet intransigeant de la modernité
Sur cette toile de fond : une ambition innovatrice pragmatique
De la difficulté de changer de lieu

Chapitre 10 – L’énigme des « traditionalistes »

Résistances au mouvement conciliaire : la première génération des monastères traditionalistes
La constellation de Fontgombault
Dom Calvet et le monastère du Barroux
Le « cas Sept-Fons » : charisme et fondamentalisme monastique
L’histoire racontée d’un déclin et d’un relèvement
Le charisme et la norme : le système du pouvoir à Sept-Fons
Le portail de Sept-Fons : la singularité monastique rendue à l’objectivité de la séparation du monde
Un monde sans incertitude
Un fondamentalisme moderne : le paradoxe politique de Sept-Fons
L’attrait de la « Tradition », entre « catholicisme intransigeant » et « catholicisme ostensible »
L’identité catholique mise en scène
Le catholicisme ostensible d’une minorité qui fut une majorité
Les dynamiques culturelles de l’ostentation
Et les monastères ?
Une issue en trompe-l’œil à la question de la survie du monachisme

Chapitre 11 – Un monachisme hospitalier

Fin de l’utopie ?
Un témoignage modeste du bonheur en Dieu
L’utopie monastique comme vision décalée de l’idéal contemporain de l’accomplissement de soi
« Savourer le temps » : une requalification « écologique » de la vie monastique
La vie monastique comme art collectif du vivre ensemble
La « respiration du temps » : une écologie de la lenteur
L’apprivoisement de la mort
« Épouser nos limites »
La recherche de la mesure
Un ethos de la frugalité
Au péril de l’indistinction utopique ?
La réhabilitation écologique d’un monachisme rural
Attractions, hybridations et malentendus
« Une zone où nous étions ensemble » : l’exemple des monastères lieux de musique
L’hospitalité au cœur de la définition de la vie monastique pour le monde présent
« Ouvrir les portes », mais jusqu’où ?
Pratiques de l’hospitalité
L’hospitalité comme geste chrétien
Le monachisme comme « style » chrétien
Épilogue
Index des noms

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 7 - Actualité des valeurs monastiques, Fondamentaux Actualité des valeurs monastiques and taguée , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.