Le Procès … – Témoin à charge n° 24, l’officier de l’état civil

« Tout comme l’espace, le temps est découpé en « zones ». Voilà pourquoi lorsqu’on voyage, on vérifie l’heure locale en consultant les pendules locales. Où que l’on soit, il est important de savoir l’heure qu’il est, là où l’on est. Mais il y a un endroit dans l’univers où dire l’heure exacte (s’il y en a une) est une question de vie ou de mort. Et cet endroit est son centre.

[…]

Ainsi, le Lieu où vous êtes est hors du temps, absolument et à jamais affranchi du temps et de tout ce qui s’y rapporte. Ici, Chez Vous, il n’y a pas l’ombre d’une trace de temps pour vous troubler. En fait, vous n’avez jamais été ailleurs que dans l’Éternité, où il est toujours zéro heure.

[…]

Ce que je découvre ici, à zéro centimètre de moi-même – et ce que les autres découvrent lorsqu’ils viennent ici pour voir si je dis la vérité – c’est qu’il n’y a rien du tout. Et là où il n’y a rien (aucune chose), il n’y a pas de changement, et là où il n’y a pas de changement, il n’y a aucun moyen de mesurer le temps, et là où il n’y a aucun moyen de mesurer le temps, il n’y a pas de temps à mesurer. CQFD.

[…]

En tant que Première Personne ici, je vois qu’à tous les égards je suis exactement le contraire de ce que je parais être là-bas, en tant que troisième personne. Il y a toujours asymétrie, un contraste total. C’est : visage là-bas, absence de visage ici, couleurs là-bas, absence de couleur ici, opacité là-bas, transparence ici, mouvement là-bas, immobilité ici, complexité là-bas, simplicité ici – et de même, temporalité là-bas, éternité ici. C’est évident.

Lorsque je cesse de me laisser tromper par le langage, tout devient clair.

[…]

Il ne s’agit pas de retourner sans cesse à votre Source jusqu’à ce que vous y soyez vraiment établi et en récoltiez les bénéfices, mais de voir que vous ne pouvez pas vous en écarter ne fût-ce qu’un quart de seconde, quoi que vous fassiez. La Conscience Éternelle, qui est ce que vous êtes, n’est nulle part ailleurs qu’ici et maintenant. »

 

« La libération, c’est savoir que vous n’êtes pas né. »

Ramana Maharshi

 

 

 

 

« Personne ne meurt sinon en apparence, de même que personne ne naît sinon en apparence. »

Apollonios de Tyane

Cordialement

by-nc-sa

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.