Le Procès … – Témoin à charge n° 16, l’évèque suffragant

« La question primordiale dans ma vie n’est pas « Comment dois-je me comporter ? », mais « Qui se comporte ? » Si je réponds correctement à la dernière question, la première trouvera naturellement sa réponse. Si vous essayez de régler la première question sans vous occuper de la seconde, tout ira mal.

[…]

Là-bas, le Témoin aperçoit l’une de mes innombrables apparences locales. Ici, je suis la Réalité Centrale qui est à leur origine.

Permettez-moi de vous le rappeler : au bas du dessin, j’ai représenté ce que vous êtes en tant que Première Personne ; un peu plus haut dans le dessin, votre apparence en tant que seconde/troisième personne, là-bas dans le miroir, et dans les yeux de ceux qui vous regardent. Observez que lorsque ce petit bonhomme ouvre ses petits bras, ils embrassent son petit monde. Et lorsque vous, le Grand, ouvrez vos grands bras, ils embrassent le vaste monde.  …  en vous fiant uniquement à l’évidence du moment, votre main gauche est aussi éloignée de votre main droite que l’Est de l’Ouest … vous embrassez réellement le monde.

[…]

Je vous accorde, Votre Honneur, que voir que l’on embrasse le monde, ressentir l’amour qui est dans ce geste et se mettre à agir selon, sont trois  choses tout à fait différentes. Néanmoins, avec un tout petit peu de chance, la première amène à la seconde, puis à la troisième. Cela prend du temps et est presque imperceptible.Mais il ne s’agit pas d’accomplir quoi que ce soit. Il s’agit de prendre conscience des mérites infinis du Grand, et de ne pas cultiver ceux, bien piètres ou inexistants du petit.

[…]

La vérité est si simple. Regardez et voyez. « Nous sommes dans l’obscurité » dit St-Bernard, « tant que nous nous bornons à croire et refusons de voir. L’homme vertueux qui vit dans la croyance  vit dans l’obscurité. » Ce que vous êtes, en vous-même et pour vous-même, en tant que Première Personne, c’est une Vacance, une Capacité.

[…]

Les citations que je vais vous lire prennent tout leur sens si vous les appliquez à Vous-même Première Personne. Elles n’ont aucun sens si vous les appliquez à vous-même-troisième-personne, isolée de la Première.

 « L’Illumination Suprême, c’est prendre conscience qu’il n’y a pas la moindre chose à atteindre. »

Sutra du diamant

 

« En tout homme qui s’est abaissé, Dieu se déverse tout entier, dans toute Sa puissance, si totalement qu’Il ne garde rien pour Lui, ni de Sa vie, ni de Son être, ni de Sa nature, non ni même de Sa Divinité parfaite. Tels sont les fruits qu’Il verse en celui qui accepte de tomber au plus bas, en s’abandonnant à Dieu. »

Maître Eckhart

« Aimez, et faites ce que vous voulez. »

 St-Augustin

 

[NB : Il me semble intéressant, dans le contexte général du « Procès de l’homme qui disait qu’il était Dieu » et tout spécialement dans celui de ce chapitre 16, d’indiquer une version longue de cette célèbre citation, ainsi que sa référence :

« Aimez, et faites ce que vous voulez. Ayez au fond du cœur la racine de l’amour ; cette racine ne peut produire que d’excellents fruits. »

« Dix traités sur l’épître de Saint-Jean aux Parthes », traité 7, 8

 

Qui joue du piano … avec une telle virtuosité ?

 

Cordialement

 

by-nc-sa

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *