Le Procès … – Témoin à charge n° 13, la veuve canadienne

« Comme toujours dans cette démonstration mon but était d’observer les faits concrets, ce qui nous est donné – et la peste soit de toutes les déformations et dénégations de la vérité ! Mon travail dans cette vie est de pourchasser et détruire les illusions sur lesquelles la société est fondée. En fait, je suis un anti-hypnotisme convaincu qui exhorte toujours les gens à ne pas croire ce que je leur dis (et moins encore ce que d’autres leur disent) sans le vérifier personnellement. Ayez l’audace d’être votre propre autorité, voilà mon refrain, ma devise.

[…]

Je ne le dirai jamais assez, ni assez fort, la condition humaine « normale » est une condition sous hypnose profonde. Au lieu de voir ce que nous voyons, nous passons notre vie à voir ce qu’on nous dit de voir. Et les deux façons de voir sont totalement différentes. Pour ne prendre qu’un exemple entre mille, en voici un en rapport direct avec notre sujet. Dès sa plus tendre enfance, les parents, amis et connaissances du témoin, le langage même, lui ont dit et répété qu’elle était face-à-face avec chaque personne qu’elle rencontrait. Alors, bien sûr, hallucinant sur commande comme nous tous, elle « construit » une tête fictive sur ses épaules pour maintenir toutes les têtes réelles à l’extérieur d’elle, et elle « voit » son visage au seul endroit où il n’est pas ! Les conséquences sur sa vie sont fâcheuses à bien des égards, et finalement désastreuses. »

Henri Suso
(Dominicains du Canada)

 

 

 

« Ayant tourné son regard vers lui-même, il vit qu’au-dessus de son cœur, son  corps était aussi limpide que le cristal. »

Henri Suso

Les notes du pianiste ne sortiraient-elles pas du même espace, ce qui expliquerait leur limpidité de cristal … ?

Cordialement

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi, Harding Douglas, VOLTE & ESPACE and taguée , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *