Le Procès … – La voie plébéienne huit fois octuple

« … J’appelle cette Voie plébéienne (et non pas noble, ni certainement Aryenne¹) parce que presque tous les êtres humains la suivent presque jusqu’au bout, de toutes façons. Et parce que même les deux dernières étapes sont à la portée de quiconque est assez désespéré pour emprunter la voie humble que Dieu a magnifiquement signalée pour nous, et rendue parfaitement évidente.

Avec [Jean-Pierre] de Caussade², ce voyageur endurci de la voie humble, je vous invite à :

“Venir, non seulement regarder une carte du pays spirituel, mais à le faire vôtre et à le parcourir sans crainte de vous y perdre. A venir, non pas étudier l’histoire de l’action divine de Dieu, mais à en être le sujet … Jamais Il ne Se révélera sous la forme de cette image exaltée de Lui à laquelle vous vous accrochez en vain.”

 

NB : la largeur de ce tableau³ tient difficilement dans la page de ce site. Je vous en propose néanmoins l’image ci-dessous, ainsi que la possibilité d’en télécharger le pdf ici (d’ici quelques jours).

8-etapes-vie-douglas-harding
La voie plébéienne huit fois octuple

 

Cordialement

 

¹ – Pourquoi Douglas a-t-il choisi ce qualificatif … ? Il est parfaitement clair, dans cette fin du Procès … comme dans toute sa démarche depuis Vision, qu’il n’est aucunement question de construire un quelconque « surhomme ». Comme il est parfaitement évident que nous sommes aussi à cent lieues de ce transhumanisme tant à la mode.

² – L’ouvrage « L’abandon à la providence divine » (Desclée de Brouwer) lui est parfois attribué, parfois non … C’est là affaire de spécialistes. En attendant que cette incertitude soit dissipée, contentons-nous de lire & vivre ce texte : la Vision du Soi peut nous y aider !

³ – Remarquable tableau, à parcourir soigneusement, colonne par colonne, ligne par ligne, pour en comprendre et en intégrer toute la finesse et l’utilité. Toute la richesse d’une vie humaine accomplie tient dans cette double page, néanmoins détaillée, un des nombreux exploits de Douglas Harding !

 

 

by-nc-sa

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.