« Le plus ignorant de ce dont il est le plus assuré … » – William Shakespeare

Douglas Harding aimait citer ces quelques vers de Shakespeare, aussi bien lors de ses ateliers de Vision du Soi/Vision Sans Tête que dans quelques-uns de ses ouvrages :

pointe-cristal-de-roche
Pointes de cristal de roche

« L’homme, l’homme fier …

Drapé dans sa petite autorité passagère,

Et le plus ignorant de ce dont il est le plus assuré,

Son essence transparente comme le cristal,

comme un singe en colère

Joue de si invraisemblables tours devant le Très-Haut

Qu’il fait pleurer les anges. »

« Mesure pour mesure »*, acte 2, scène 2

 

C’est le leitmotiv de tout atelier de Vision du Soi que de mettre en évidence cette « essence transparente comme le cristal ». Toutes les expériences proposées ne visent que cet unique objectif : nous permettre de voir cette dimension centrale de notre être, la transparence absolue de notre Vraie Nature.

Ces situations d’attention à ce qui est donné, ici et maintenant, sont diverses et variées, individuelles et collectives, avec ou sans accessoires, … simplement pour mettre l’accent sur tel ou tel aspect particulier du « trésor » et convenir à l’infinie variété des natures individuelles.

Mais laissons de coté le Très-Haut et ses anges pour considérer de près l’alternative devant laquelle nous place, non seulement Shakespeare, mais la vie :

  • persister à ignorer, inconsciemment ET consciemment, cette essence transparente comme le cristal … et continuer du coup à agir, individuellement et collectivement, comme des singes irascibles. Jetez donc un œil sur l’actualité, vous n’aurez que l’embarras du choix des désastres en cours. Et lorsque l’on commence à approfondir … le sol  se dérobe devant tant de violence, de bêtise, de souffrances, d’absurdité …
  • nous attacher à VOIR clairement, parfaitement, cette essence dont nous ne pouvons pas être plus assurés puisqu’elle est notre nature même. Il ne s’agit pas de la construire, il suffit de la dé-couvrir, de cesser de l’occulter. Oui, comme l’affirme l’Upanishad, toi aussi, qui que tu sois, Tu es cela. Et, à partir de cet éveil, sortir du cauchemar qu’est l’histoire, depuis toujours certes, mais qui, depuis une petite cinquantaine d’années, connaît une mondialisation et une accélération sans précédent qui font craindre le pire.

 

TempsFutursTempsFuturs2Aldous Huxley a tiré de ce verset le titre d’un de ses ouvrages :

« Ape and essence » (1948),

dont la traduction française s’intitule « Temps futurs » (Pocket).

Scénario post-apocalyptique particulièrement sombre … je vous aurais prévenus. Et avec tout ce « progrès » qui fait rage, il ne sera sans doute pas nécessaire de patienter jusqu’en 2108 …

A gauche, la première de couverture de la dernière édition. A droite, celle de la précédente, nettement plus explicite …

 

NB : Un heureux hasard de la vie m’a fait rencontrer récemment un cristallier amateur. Amateur, cela veut dire qu’en plus d’être compétent, il est amoureux de cette activité. J’ai donc pu commencer à découvrir un peu ce monde fascinant de la recherche des « pierres précieuses », de leur identification, de leur nettoyage et présentation …  Il s’agit d’une très ancienne quête des hommes sur l’ensemble de la planète, une recherche de la beauté enfouie au cœur de la matière brute.

Mais je me doute que vous me voyez venir avec mes gros sabots …: au cœur de la matière brute qu’est la « chair », c’est à dire le corps et l’âme, se cache et se trouve la beauté de la transparence absolue, l’Esprit (selon l’anthropologie ternaire de Michel Fromaget).

Quel que soit le chemin que vous empruntez ou emprunterez pour devenir ce trésor que vous n’avez jamais cessé d’être, soyez convaincus dès le départ de l’essentiel : le plus transparent de tous les cristaux est parfaitement visible en vous. Il suffit d’inverser de 180° la direction de votre regard.

 

Cordialement

 

* œuvre téléchargeable sur le remarquable site In libro veritas

by-nc-sa

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.