Le monde n’aime que le monde – Christian Bobin

« Le monde n’aime pas la mort. Il n’aime pas non plus la vie. Le monde n’aime que le monde¹.

[…]

 

mimosas

 

Je ne peux pas te parler du mimosa puisque tu n’es plus là. Mais le mimosa, lui, me parle très bien de toi² : tout ce qui est délicat a traversé le pays des morts avant de nous atteindre³. »

Christian Bobin

« L’homme-joie »

Cordialement

¹ – L’extrait ci-dessous de l’avant-dernier chapitre du « Très-Bas » est déjà bien présent sur volte-espace, mais je ne m’en lasse pas :

« Le monde veut le sommeil. Le monde n’est que sommeil. Le monde veut la répétition ensommeillée du monde. Mais l’amour veut l’éveil. L’amour est l’éveil chaque fois réinventé, chaque fois une première fois. Le monde n’imagine pas d’autre fin que la mort, cette extase du sommeil, et il considère tout à partir de cette fin. … L’enfant va à l’adulte et l’adulte va à sa mort. Voilà la thèse du monde. Voilà sa pensée misérable du vivant : une lueur qui tremble en son aurore et ne sait plus que décliner. C’est cette thèse qu’il te faut renverser. »

Ce que Bobin appelle le « monde » nous dépossède et de notre vie véritable – de cette Grande Vie qui est notre droit de naissance et LA possibilité d’accomplissement qui nous est offerte – et de cet « éveil » qu’est la « mort » à une vision totalement fausse, réductrice, étriquée, … de nous-même.

La Vision du Soi selon Douglas Harding constitue un outil particulièrement puissant pour « renverser la thèse du monde ». N’en croyez pas un traître mot, essayez, vérifiez … !

² –  Ghislaine, « La Plus Que Vive », Gallimard 1996 et en poche, Folio 1999

Si vous n’avez pas encore lu ce maître-livre, précipitez-vous, là maintenant, toutes affaires cessantes ! Cette lecture difficile relève du miracle. Seule la « magie Bobin » est capable d’un tel prodige d’écriture et de transformation & transmutation de … la mort en Vie. Courez découvrir cette merveille « ghislainienne »

³ – « Traverser le pays des morts » : n’est-ce pas là une définition possible d’une initiation réussie, d’un éveil, d’un passage sur « l’autre rive » … du « monde » à la Vie véritable ?

Pour passer de la conception infiniment réductrice Corps & Âme (« le pays des morts ») à la complétude Corps & Âme – Esprit, la Vision du Soi n’est pas la plus mauvaise des méthodes … N’en croyez pas un traître mot, essayez, vérifiez … !

by-nc-sa

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils.
La lecture de « La philosophie éternelle » d’Aldous Huxley m’oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi.
Mon parcours intérieur emprunte d’abord la voie du yoga, puis celle de l’enseignement d’Arnaud Desjardins.
La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d’accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.

Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *