La Science de la Première Personne : Épilogue

« Étant donnée la situation, il faut qu’il y ait deux sortes de science, pour étudier les deux sortes de choses qui existent. Ces deux sortes de choses portent des noms variés : Soi-même et les autres, le Sujet et l’objet, l’Observateur et l’observé, la Première Personne et la troisième, et elles sont à un angle de 180° l’une de l’autre et il n’y a pas la moindre similarité entre elles. …

… la Science-1 n’a rien contre son homologue. Au contraire, elle est sa contrepartie nécessaire et son aboutissement, elle résout ses contradictions inhérentes et apporte une solution universelle à tous les problèmes majeurs, pratiques et théoriques, qu’elle pose. …

… il s’agit en fait de le vérifier à chaque instant et non de le croire sur parole. Pour être exact, de toutes façons on ne peut pas y croire : ce n’est que lorsqu’on cesse de se transformer en troisième personne, en chose, lorsqu’on ne joue pas le Jeu du Visage, que la Science de la Première Personne a un sens. Et alors, on n’a plus besoin de preuves. Dès lors que l’on voit comment c’est ici, on est la seule et ultime autorité à ce sujet, et même ce livre est loin de la vérité – il en est éloigné d’une trentaine de centimètres. Il ne peut que désigner, en cet instant précis, en face de ces mots mêmes, Ce Qui est en train de les lire. »

 

Cordialement

 

Voici la quasi-totalité du texte de cet « épilogue » qui clôt la série consacrée à « La Science de la Première Personne ». Je compte sur l’indulgence de l’éditeur … !

Mais mon travail – passionnant & astreignant – de partage de la Vision du Soi selon Douglas Harding, destiné à convaincre un nombre sans cesse croissant de chercheurs de l’intérêt majeur – exceptionnel, inouï – de cette voie, devrait assurément apporter aux différents éditeurs de l’œuvre de Douglas un nombre croissant d’acheteurs & lecteurs, certes, mais surtout, je l’espère de tout cœur, multiplier les « voyants & pratiquants ».

Rien ne s’y oppose vraiment : ni la simplicité de la méthode ni son exceptionnelle efficacité … à condition de la pratiquer sincèrement … ici & maintenant … partout & toujours. Au boulot, un boulot aussi amusant que productif ! N’en croyez pas un traître mot, essayez, vérifiez.

« Je prends maintenant à témoin devant vous le ciel et la terre, que je place devant vous la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction : puisses-tu choisir la vie, afin que tu vives, toi et ta race, … »

« διαμαρτύρομαι ὑμῖν σήμερον τόν τε οὐρανὸν καὶ τὴν γῆν Τὴν ζωὴν καὶ τὸν θάνατον δέδωκα πρὸ προσώπου ὑμῶν, τὴν εὐλογίαν καὶ τὴν κατάραν· ἔκλεξαι τὴν ζωήν, ἵνα ζῇς σὺ καὶ τὸ σπέρμα σου, … »

Deutéronome 30, 19

NB : il y aurait encore tant à dire & faire à propos de ces 37 chapitres … Nous pouvons déjà échanger des commentaires sur chacun d’eux. N’hésitez pas.

Rappel : « La Science de la Première Personne – Principes, Pratique et Potentiel »  – Éditions Dervy 1998

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.