« La Philosophie Éternelle » d’Aldous Huxley – Philippe Fabri – Revue VST

« Douglas HARDING parle de la Philosophie Éternelle dans « Le Procès de l’Homme qui disait qu’il était Dieu », lorsque John a Nokes est confronté au philosophe.

Cette philosophie tente de décrire le Plus Grand Commun Diviseur de toutes les théologies. Le livre rassemble un très grand nombre d’extraits d’écrits de toutes les traditions (plus de 150 auteurs) ayant traits à la Réalité unique substantielle au monde multiple. Tous ces extraits sont largement commentés par l’auteur dans une grande ouverture d’esprit.

Il n’y a pour moi aucun doute que cette Réalité que tant d’auteurs tendent à décrire est la Réalité que je découvre ici quand j’inverse mon regard et que je vois ce Non-Lieu qu’aucun mot ne peut décrire. Il n’existe alors plus que l’expérience. Et dans cette expérience apparaît la Philosophie Éternelle qui, au travers de tous ses mots péchés dans toutes les traditions, va me ramener à l’expérience…

Si comme moi votre mental est gourmand de mots, d’écriture et d’explications, ce livre sera peut-être pour vous un bon moyen de rentrer à la Maison. »

« La Philosophie Éternelle » d’Aldous HUXLEY – Éditions du Seuil, Points Sagesses

philo-aeterni

Cordialement

 

by-nc-sa

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 6 - Lectures essentielles and taguée , , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *