La gravité de la situation actuelle est spirituelle – Arnaud Desjardins

« Aucune¹ mesure, aucune tentative d’intervention demeurant à l’intérieur des paradigmes scientifiques et politiques actuels, n’évitera la grande implosion.

Le salut² ne peut venir que d’un bouleversement culturel radical, totalement imprévu pour l’instant, mais qui commence à germer dans les mentalités d’innombrables hommes et femmes, emportés par le courant général dans une direction où ils ne veulent plus aller, et même dans l’esprit de certains hauts responsables et décideurs.

La gravité de la situation actuelle n’est ni économique, ni financière, ni politique, elle est spirituelle. Elle concerne l’idée même que nous nous faisons de l’homme³. »

ADSourire
Arnaud Desjardins

Arnaud Desjardins

dans :

« Regards sages sur un monde fou »

(Entretiens avec Gilles Farcet – Éditions de La Table Ronde, 1997)

Cordialement

J’ai re-découvert cette citation en relisant le premier numéro de la revue Alliance pour une Europe des Consciences (novembre-décembre 2004), à laquelle elle donnait en quelque sorte son ton si particulier et si nécessaire.

Il n’est d’ailleurs pas inutile de relire de temps à autre la Charte de l’Europe des Consciences. Une bonne astuce découverte il y a peu chez des amis : l’imprimer, l’encadrer et … l’afficher dans vos toilettes !

¹ – En ces temps sombres où pullulent les « éléments de langage » préfabriqués, il me semble nécessaire de préciser que « aucune », sous la plume d’Arnaud Desjardins, signifie très exactement « pas une », « zéro ».

Quoi qu’on pense de l’adhyatma yoga de Svami Prajnanpad et de sa transmission par Arnaud, il est difficile de ne pas reconnaître à ce dernier et une remarquable maîtrise de la langue française, et une honnêteté intellectuelle de premier ordre. « Denrées » qui se font de plus en plus rares …

² – Ce mot « salut » n’est plus guère d’actualité, et son usage vous fait généralement classer dans des catégories plus « out » que « in » ! Et pourtant quand on fait l’effort d’y réfléchir un tant soit peu, il se trouve que c’est peut-être bien le mot clé de notre avenir. « La gravité de la situation actuelle » ne nous accule-t-elle pas à trouver la juste articulation entre les dimensions individuelle et sociale d’un « salut » bien compris ?

La Vision du Soi selon Douglas Harding offre des ressources considérables pour y parvenir. N’en croyez pas un traître mot, venez vérifier dans un atelier ! Transformation personnelle & sociale, par exemple.

³ – Il a déjà beaucoup été question sur volte-espace de cette autre « vision » de ce qu’est et de ce que pourrait & devrait être l’homme, par un renvoi systématique aux travaux de Michel Fromaget et de Marie Balmary, notamment. Deux auteurs essentiels découverts … grâce à Arnaud !

La Vision du Soi selon Douglas Harding vous facilitera la compréhension de l’œuvre de ces auteurs, certes, mais elle vous permettra surtout de « vivre », de « réaliser » ce dont ils parlent.  … N’en croyez pas un traître mot, venez vérifier dans un atelier !

by-nc-sa

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 6 - Lectures essentielles and taguée , , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.