La goutte d’eau toute puissante – Gitta Mallasz

« La guerre ne se décide pas sur le champ de bataille, dans le désert¹ où se déroulent les conséquences inévitables d’un autre champ de bataille, invisible à l’œil de l’homme. Et c’est celui-là qui importe :

Là, chacun de mes sourires confiants, mine les projets de la haine meurtrière.
Là, chacune de mes pensées constructives diminue les forces destructrices.
Là, chacune de mes demandes pour la paix atténue les feux de la guerre.

Là, par contre, chaque émotion négative ouvre grand la porte à l’envahisseur

Nous qui vivons aujourd’hui, nous n’assistons pas par hasard à cette guerre dans le désert ; non chacun de nous est le guerrier responsable du grand équilibre historique.

Donc, je ne suis pas la victime impuissante des événements extérieurs, mais peut-être bien la goutte d’eau toute puissante qui décidera de la vie ou de son anéantissement.

Qui parmi nous est conscient de sa toute puissance ?
Là pourtant commence la responsabilité de l’Homme. »

« Petits Dialogues d’hier et d’aujourd’hui »

Chapitre « La guerre »

Gitta Mallasz

Gitta_Mallasz
Gitta_Mallasz, 21 juin 1907 – 25 mai 1992

Cette citation de la semaine de la Fondation Hommes de Parole me semble particulièrement bienvenue en cette semaine de violence en France, en cette époque de violence partout dans le monde.

Notre puissance véritable est à la hauteur de notre responsabilité & Notre responsabilité véritable est à la hauteur de notre puissance. « Jouer petit ne sert pas le monde » : nous devons retrouver le chemin de la véritable grandeur : notre humanité accomplie.

La conscience fera donc toute la différence …

La Vision du Soi selon Douglas Harding peut nous aider très efficacement à revenir  Ici au Centre, en cet espace d’accueil – illimité et inconditionnel – et de Conscience qui est notre véritable nature, la seule Source de « sourires confiants », de « pensées constructives », de « demandes pour la paix ».

Il suffit de le vouloir vraiment.

Cordialement

¹ – Cf. le commentaire d’Eric ci-dessous, qui m’a permis de rectifier la provenance de cette citation.

Mais que cette erreur ne vous dissuade surtout pas de lire « Les Dialogues avec l’Ange », livre majeur, étonnant, dérangeant et, malheureusement, toujours de la plus brûlante actualité. L’article initial avait été publié juste après les attentats de début janvier, et cette rectification intervient juste après ceux du 13 novembre 2015 …

² – Cf. également le site dialogues-ange.fr , celui de l’Association pour la Diffusion des Dialogues avec l’Ange, et celui des Amis de Gitta Mallasz.

by-nc-sa

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

2 Responses to La goutte d’eau toute puissante – Gitta Mallasz

  1. eric dit :

    Ce beau texte ne provient pas des « Dialogues avec l’ange », dont Gitta Mallasz n’a été que le scribe, mais d’un livre qu’elle a écrit au moment de la première guerre du Golfe, « Petits Dialogues d’hier et d’aujourd’hui », chapitre « La guerre ».

    Je le restitue dans son contexte pour une meilleure compréhension :

    « J’écris ces lignes au moment de la guerre du Golfe, mais elles s’appliquent à toutes les guerres, et j’en ai vu quelques-unes au cours de mon existence…
    (…)
    Là [au cours des Dialogues avec l’ange], j’ai appris une chose importante :
    La guerre ne se décide pas sur le champ de bataille, dans le désert où se déroulent les conséquences inévitables d’un autre champ de bataille, invisible à l’oeil de l’homme. Et c’est celui-là qui importe :

    Là, chacun de mes sourires confiants mine les projets de la haine meurtrière.
    Là, chacune de mes pensées constructives diminue les forces destructrices.
    Là, chacune de mes demandes pour la paix atténue les feux de la guerre.
    Là, par contre, chaque émotion négative ouvre grand la porte à l’envahisseur

    Nous qui vivons aujourd’hui, nous n’assistons pas par hasard à cette guerre dans le désert ; non chacun de nous est le guerrier responsable du grand équilibre historique.

    Donc, je ne suis pas la victime impuissante des événements extérieurs, mais peut-être bien la goutte toute puissante qui décidera de la Vie, ou bien de son anéantissement.

    Qui parmi nous est conscient de sa toute-puissance ?
    Là pourtant commence la responsabilité de l’Homme. »

    • admin dit :

      Merci beaucoup pour cette importante précision.

      Le 11 janvier je m’étais contenté de relayer cette parole juste et forte suite aux « événements » de Charlie Hebdo.
      Je n’avais pas encore lu les « Dialogues » à ce moment là. Je me suis rattrapé depuis, avec bonheur … et parfois quelques difficultés.

      Je vais profiter de votre contribution pour corriger et compléter la citation, et établir un renvoi vers le site que vous m’indiquez.

      Juste une précision : « goutte » tout court ou bien « goutte d’eau » ?

      Très cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *