Josette Duc – Une très belle rencontre

Josette

Josette Duc est décédée le lundi 14 janvier vers 18h30, à l’âge de 92 ans.

Cette grande dame, extraordinairement attachante, pleine de curiosité, d’humour et de gratitude, avait rencontré Douglas Harding et sa Vision du Soi à Marsanne en 1979, lors d’un séminaire conjoint sur l’évangile de Thomas organisé par Émile Gillabert (0).

Immédiatement convaincue par la simplicité et la profondeur de Douglas et de sa méthode, elle a ensuite toujours témoigné la plus amicale fidélité aux deux.

Le petit livret intitulé « Les plus belles rencontres » qu’elle avait fait éditer en janvier 2007 et qu’elle offrait généreusement à ses amis, très nombreux, consacre son 18° et dernier chapitre à Douglas¹.

Il se termine sur ce texte écrit par Douglas « lors de son quatre-vingt dix septième anniversaire » :

« Allez avec gratitude

vers votre béatitude éternelle,

laissez monter votre gratitude

en même temps que votre émerveillement

que quelque chose existe plutôt que rien

et que seule la première personne du singulier

temps présent

soit réellement et vraiment éveillée

et qu’elle ne soit rien d’autre que l’Amour.

L’Amour qui fait tourner le monde

et ne laisse personne à l’extérieur. »

&

Être en compagnie de  Josette, c’était partager cet « émerveillement » et  cet « Amour ».

Josette était une preuve éclatante, resplendissante, de ce que l’on peut devenir à force d’ouverture, mais aussi de la valeur de la Vision du Soi.

&

Texte de Josette pour les amis. A lire à l’église par une amie.²

« La main d’un homme est une fête. Retrouver quelqu’un est une fête. Même un enterrement est une fête. On est tous là, pas pour un ennemi.

Bruno Gröning a dit :

“ Je vous prie à l’avenir et pour le reste de votre vie, de ne dire d’aucun de vos parents qu’il est mort, quand le corps est mort.”

Je ne suis pas le corps.

Je suis une forme qu’a empruntée la vie pour une certaine période, c’est tout.

Je ne m’en vais pas !

Où irai-je ?

Je suis ici.

Vous tous mes amis, je vais vous entourer par un lien plus profond que de mon vivant. L’esprit de mon amour vous insufflera la force vitale qui vous aidera à vivre.

Merci à René “ce prince charmant en or massif ” comme dit ma cousine suisse Claude. Merci à Isabelle si aimante. Merci à tous les amis pour leur générosité, leur présence, leur aide.

Je vous souhaite Amour, Lumière et Paix Infinie. »

Josette

Cordialement

 

0 – Cf. « Émile Gillabert rencontre Douglas Harding »

¹ – Parmi les 17 autres « rencontres » se trouvent notamment : Krishnamurti, Iégor Reznikoff, Pierre Solié, Jacques Salomé, Pierre Ganne, Georges Krassovsky, Victor Lebrun, Robert Passas, Louis Lecoin, Marcel Body, Jeanne Humbert, Satchitananda, Itsuo Tsuda, Marie-Louise Aucher, Alexandre Jacob

Josette avait réellement rencontré toutes ces personnes, échangé des correspondances, participé aux activités qu’elles proposaient. Elle a eu une grande et belle vie, riche d’amitié et de partage.

² – Cf. aussi  l’article « Salut Josette ».

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans Fondamentaux Vision du Soi. Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.