« Je suis donc tu es »

J’ai le plaisir de partager « Je suis donc tu es », un film de Maylis de Poncins, une perle découverte sur ipapy (0), présenté au Nikon Film Festival et qui a  apparemment fait un tabac sur les réseaux (a)sociaux. Quelques commentaires dans 2 minutes et 20 secondes … ou plus si vous décidez de le visionner plusieurs fois de suite :

 

Cordialement

 

Comme quoi un « grand »¹ film ne doit pas nécessairement durer deux heures … Ce serait bien que tous les cinémas de France, de Navarre et d’ailleurs puissent systématiquement diffuser ce petit bijou d’humanité pendant … disons les vingt prochaines années. Pas mal de problèmes sociaux & de santé pourraient ainsi être évités. Mais ça risquerait de nuire au PIB …

Et quelle superbe proposition du festival Nikon que cet ancrage en « Je suis … »² au fil des années :

  • Je suis le partage (2019)
  • Je suis un cadeau (2018)
  • Je suis une rencontre (2016)
  • Je suis un geste (2015)
  • Je suis un choix (2014)
  • Je suis un souvenir (2013)
  • Je suis fan (2012)
  • Je suis l’avenir (2011)
  • Je suis un héros (2010)

Qu’à son tour chaque promotion de cinéastes & vidéastes décline (souvent) en autant de « je suis … » créatifs, différents, originaux, … Allez donc jeter un œil, le bon !

Comment ne pas immédiatement³ faire le lien avec ce « Je Suis » central, le plus grand dénominateur commun à tous ces « je suis humain » périphériques … ? « Évidence », sagesse universelle, « Philosophie Éternelle », … si bien représentées par la « carte » maîtresse de la Vision du Soi selon Douglas Harding qui intègre si magistralement « Je Suis » et « je suis humain » :

Cordialement

 

0 – ipapy : derrière ce nom étrange, qui laisse assez bien imaginer le coup de foudre d’un soixante-huitard (pas « attardé », très en avance sur pas mal de monde …) pour un Macintosh 128 K (!), se trouvent bien sûr l’ami Alain Bayod aidé par Corinne. Mais n’oublions pas le caractère central du noyau logiciel de la Vision du Soi dans cette histoire.

J’aime assez comparer la Vision du Soi à un système d’exploitation universel, l’OS ultime  et ultimement simple, capable de faire « tourner » de manière optimale toutes sortes d’applications, pour ne pas dire toutes. Un peu comme Linux en fait : il y a moins bien, mais c’est beaucoup plus cher ! Mais cette « entrée principale » est plutôt un système de libération ! Ne vous laissez surtout pas enduire d’erreur par cette considérable proposition, ayez l’audace de l’essayer, de la vérifier !

¹ – Avec tous ces dangereux abrutis qui ne cessent de détourner le « Great » à leur profit – très souvent apparentés à ce « gangster jouvenceau » dépeint par Aldous Huxley – il est plus que jamais essentiel pour chacun d’entre nous de savoir clairement « ce qu’on entend-on par Grand », et de travailler personnellement & collectivement à une « transformation totale du sens de la grandeur ». Ce que Douglas a nommé « L’immensité intérieure » peut constituer une aide décisive … pour vous aussi !

² – « Je suis … » est omniprésent sur volte-espace, notamment au cœur du dessin ci-dessus, « Mon, ton, son, notre autoportrait », mais aussi :

³ – Enfin peut-être pas si « immédiatement » que cela pour beaucoup. Nous vivons dans des (dis)sociétés quasi exclusivement « matérialistes », et de gigantesques efforts (propagande & publicité & médias) ont lieu pour nous maintenir dans ce carcan : comme la funeste Maggy avec son célèbre « TINA »,  les « responsables » considèrent qu’il n’y a désormais pas d’autre option, et que ce matérialisme est optimal économiquement, politiquement, socialement, culturellement, … parlant. Pour eux la zone centrale « Je Suis » n’existe pas, sauf pour les enfants, les poètes, les fous éventuellement … Par bonheur, « les faits – qui les démentent à chaque seconde – sont amicaux » !

Ceux d’entre nous qui se contentent d’une « petite » vie unidimensionnelle « corps & âme » dans l’étroite zone « je suis humain » du dessin ci-dessus, cette pseudo-vie que Michel Fromaget appelle « néoténique », ou plus simplement larvaire, si pauvrement soutenue par la compensation & consommation, ont effectivement assez peu de chances d’être revigoré par le souffle d’air & de lumière du « Je Suis », assez peu de chances de retrouver leur plénitude « Corps & Âme – Esprit ».

Ils auraient intérêt à (re)lire Bernanos :

« On ne comprend absolument rien à la civilisation moderne si l’on n’admet pas d’abord qu’elle est une conspiration universelle contre toute espèce de vie intérieure. »

Pour réaliser aussi comment & pourquoi notre soi-disant « matérialisme » est en réalité si peu attentif à la matière, et à l’incarnation du « Verbe » dans la « Chair », au point qu’il ne rêve que de les virtualiser, les numériser … (De plus amples développements concernant ce cauchemar sont à lire dans « La Vie vivante – Contre les nouveaux pudibonds » de Jean-Claude Guillebaud, édité par Les Arènes en 2011).

Ou encore Fromaget, Balmary, quelques autres… Et sans doute de participer à un atelier de Vision du Soi.

Mais restons optimistes, notamment avec Christiane Singer : il ne manque en général pas de « crises, catastrophes, drames, naufrages divers … pour pour nous éviter le pire », heureusement ! Il semblerait d’ailleurs que l’étau de la crise systémique est en train de se resserrer très sérieusement ces temps-ci, et qu’il va bien nous falloir affronter les vraies questions une fois au pied du mur … Qu’est-ce que je suis ? & Qu’est-ce que je veux vraiment ?

Sinon, pour revenir au petit bijou de film ci-dessus et proposer une méthode très pratique, plus pratique en tous les cas que de repeindre en jaune ces « boules » noires, si réelles &nocives mais si rarement matérialisées, heureusement, pour transformer cette contagion de « mort » en une contagion de « vie » tout sourire, essayez donc, vraiment, du fond du cœur, « sans but ni esprit de profit », la méthode suivante :

  • offrez à tous ceux que vous rencontrez votre … absence de tête ! Soyez – simplement, concrètement, joyeusement – pour eux ce que vous êtes en réalité : espace d’accueil inconditionnel & illimité, contenant ultime.

… (un ange passe …!)

  • et vérifiez ce que cela induit, pour eux, pour vous, pour tous & tout …

Jouez à remplacer le triste & toujours perdant « jeu du masque » par celui, joyeux & toujours gagnant de l’échange de ce dont nous sommes « le plus ignorant & le plus assuré », notre transparence de cristal, laissez « resplendir votre Visage Originel » (Dôgen, Bendô-Wa 1 – Traduction de Jacques Brosse dans « Polir la lune et labourer les nuages »).

Bonne pratique de … volte-espace !

A propos de Jean-Marc Thiabaud

Jean-Marc Thiabaud, 57 ans, marié, deux fils. La lecture de "La philosophie éternelle" d'Aldous Huxley m'oriente précocement sur le chemin de la recherche du Soi. Mon parcours intérieur emprunte d'abord la voie du yoga, puis celle de l'enseignement d'Arnaud Desjardins. La rencontre de Douglas Harding en 1993 me permet d'accéder à une évidence que je souhaite désormais partager.
Cette entrée a été publiée dans 1 - Pratique de la Vision du Soi, Fondamentaux Vision du Soi and taguée , , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.